İlk Grup Deneyimim: Meltem ile Aynur

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk Grup Deneyimim: Meltem ile Aynur
Çok hareketli bir yaz tatili sonrası tekrar İstanbul’a okula dönmüştüm. Fuckbuddyim Meltem bir arkadaşı ile eve çıkmıştı. Bende fırsat buldukça onlara gidiyor onlarda kalıyordum. Meltem ile yine sakso ve anal takılıyorduk. Meltem’in ev arkadaşı Aynur’da değişik bir tipti. Minyon, zayıf, uzun simsiyah saçları vardı, siyah ağırlıklı makyaj yapan gothic bir tipti. Onunla müzik sohbetleri yapardık genelde. Kafa bir kızdı bence. Aramız iyiydi.

Bir akşam yine Meltemler’de takılmıştık. Kafaları güzelce çekip Meltem’in götünü sikmiştim. Meltem’in götüde sikilmekten am gibi olmuştu zaten. Deliği baya genişlemişti. Sabah telefonun alarmına uyandım. Meltem “ben okula gidiyorum dersim var bugün” dedi. Ben “ok” dedim ve uyumaya devam ettim. Bir kaç saat daha uyuduktan sonra uyandım. Boxerımı altıma geçirip bir kahve yapmak için mutfağa geçtim çok geçmeden mutfağa Aynur geldi. Üzerinde askılı bir body, altında mini bir şort vardı. Göt yanakları şortun kısalığından belli oluyordu. Sabah sabah güzel bir hareketlenme olmuştu bende. Aynur “günaydın benim içinde kahve var mı?” dedi. Aynur’a da bir kahve koydum “sen okula gitmedin mi ya?” dedim. Aynur “yok ya hiç canım istemedi” dedi. Kahveyi alıp odasına geçti. Bende kahvemi alıp Meltem’in odasına geçim ama aklım Aynur’daydı. Aynur’un odasının kapısını çalıp “fazla sigaran var mı ya benim sigara bitmiş” dedim. Aynur yatağa uzanmış laptopundan metal bir müzik açmış dinliyordu “gel bende var” dedi. Aynur’un odasına geçip sigara aldım “sağol” dedim. Tam odadan çıkacakken Aynur “baksana geçen sana dediğim şarkı buydu” dedi. Laptopun sesini açtı. Bende sigarayı yakıp ayakta şarkıyı dinlemeye başladım. Şarkı bitince yatağa oturup “versene bir laptopu bak sana bir şarkı dinleteceğim” dedim. İnternetten bir şarkı açtım. Aynur şarkıyı dinlerken gözlerini kapatıp kendinden geçti “süpermiş yaa” dedi. Sonra bir şarkı daha açtım ve “bak bu benim favori şarkım, bu şarkıyla sevişmek süper oluyor” dedim. Aynur gülerek “kapatalım bu şarkıyı o zaman ikimizde yarı çıplağız şimdi nolur nolmaz” dedi. Bende gülerek “bir şey olmaz ya da olursa olsun” dedim. Aynur gülerek “ne olurda olsun” dedi. Bende usulca eğilip dudaklarına bir öpücük kondurup gülerek “bu olsun mesela” dedim. Aynur’da zevke gelmişti “başka neler olsun” dedi. Askılı bodysinin askılarını omuzlarından indirerek minik göğüslerini açıp okşamaya başladım ve “bunlarda olabilir” dedim. Aynur heyecanlanmıştı, heyecandan nefes nefeseydi “başka” dedi. Elini tutup boxerımdan içeri sokup aletimi eline verdim “mesela bu” dedim. Aynur iyice uçmuştu dudaklarına yapışıp öpmeye başladım. Bu sırada Aynur’da aletimi sıvazlıyordu. Hızlıca soyunup sevişmeye başladık. Aletimi önce Aynur’un ağzına verdim ardından 69 yapmaya başladık. Süper gidiyorduk daha sonra ayağa kalkıp Aynur’u kucağıma aldım. Kucağımda zıplata zıplata sikiyordum. Minyon hatunların en güzel yanı buydu. Aynur’u duvara yaslayıp sikmeye devam ettim. Şarkının ritmiyle sikiyordum. Aynur kendinden geçmişti. Tekrar yatağa geçtik. Kucağıma alıp sikmeye devam ettim. Aynur’un zevk çığlıkları müziği bastırıyordu adeta. Aynur’u yatağa yatırıp üzerine çıktım. Sert şekilde sikmeye devam ettim. Köküne kadar sokuyordum. Aynur’u parçalamıştım adeta çok geçmeden boşaldım. Aynur amından akan spermleri elleriyle alıp ağzına götürüyordu. Bir dahakine ağzına boşalmamı istedi ve tam bir sperm hastası olduğunu söyledi.

Yatağa uzanıp orgazm sigaralarımızı tüttürürken Aynur vicdan yapıp “Meltem duymasın yaa kötü oluruz” dedi. Bende gülerek “duysun bence ikinizle grup yapacağım, ikinizi yan yana domaltıp sikeceğim” dedim. Aynur “saçmalama lütfen” dedi. Bende gülerek “görürsün” dedim ve tekrar Aynur’u sikmeye başlayıp bir posta daha kaydım. İlerleyen günlerde Aynur ile gizli gizli takılmaya devam ediyorduk bu grup deneyimi içinde planı yapmıştım. Aynur’a “Bu gece Meltem’i sikerken sende yanımıza gel” dedim. Gece yine Meltemle içip sevişmeye başladık. Meltem’i bağırta bağırta götten sikiyordum. Kalçalarını tokatlıyordum. Meltem altımda anıra anıra inliyordu. Uçmuş haldeydi derken odanın kapısı çaldı ve Aynur içeri girdi gülerek “sakin arkadaşlar uyutmadınız beni” dedi. Ben hiç bir şey demeden Meltem’in içinden çıkıp Aynur’un elinden tutup yatağa getirdim. Meltem şaşkın bir halde “noluyor ya” dedi. Ben tekrar Meltem’in götünü sikmeye başlayıp “sus lan” dedim. Meltem yeniden inlerken Aynur ile öpüşmeye başladık. Aynur’da soyunuyordu çırılçıplak kalmıştı. Bir yandan Meltem’i sikip bir yandan Aynur ile öpüşüp, vücudunu okşuyordum. Aynur, Meltem’in vücudunu okşayıp “bebeğin süpersin” dedi. Meltem şaşkındı ama sikilmekten konuşamıyordu. Çok geçmeden Meltem’in götünden çıkıp Aynur’u domaltıp sikmeye başladım. Bu sırada Meltem’inde götünü parmaklıyordum. Götünü tokatlıyordum. Aynur’u da biraz pompalayıp “yalayın bakalım” diyerek aletimi önlerine getirdim. İkisi birden yalamaya emmeye başladılar. Aletimi yalarken dudakları birbirlerime değiyordu. Daha sonra öpüşmeye başladılar. Meltem’in hoşuna gitmişti bu durum. Aynur’da şikayetçi değildi. Yatağa uzandım Meltem’i kucağıma oturtup götünü sikerken, Aynur’u da yüzüme oturturdum amını yalamaya başladım. Bu sırada kızlarda birbirlerini okşuyorlardı. Süper takılıyorduk. Boşalmaya yakın ikisinide önü de diz çöktürdüm ve yüzlerine boşaldım. Spermlerimi yalayıp yutuyorlardı ağızlarından öpüşerek birbirlerine ikram ediyorlardı.

Sabaha kadar hem Meltem’i hem Aynur’u bağırta bağırta siktim. İlk grup deneyimim muhteşemdi. Uzun süre hem tekli hem de grupça takılmaya devam ettik…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Yeni aldığım arabanın arka koltuğunda ablamı sikti

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Yeni aldığım arabanın arka koltuğunda ablamı sikti

alintı
Selam iki yıl önce başımdan geçen bir durumu anlatmak i?tiyorum s?zlere. Birilerine anlatma?ı bugüne k?d?r çok ist?dim ?m? hep korktum. Aylar önce bu tarz sit?l?ri keşfetmemle benim yaşadığım ?lay gibi gerçekten y?ş?mış arkadaşların da var olduğunu bilmek c?sar?tl?ndirdi ve ?nl?tm??? karar verd?m.

Kend?mden başlıyayım. Ben 1.80 boyunda 75 kil? civarı ö?le orta halli b?r adamım. o zamanlar b?n 16 ?bl?m da 18 yaşındaydı. ablam da ufak tefek m?nyon ?m? etli har?ka götü ?lan b?r kızdı. Aylardan hazirandı her ?az ?aptığımız gibi yin? kendi arabamızla ege v? akd?niz turuna çıkacak ?on olarak da marmari?teki yazlığımıza gide?ektik.

B?b?m gündüz sıc?k olur diy? ?ıcakta kullanmayı sevmediği için akşam 9 gibi y?la çıktık.arabamız hani o arkası uzun olan volvol?rd?n. Geniş b?r araba ?m? annem ? kadar çok eşya d?ldurmuştu ki b?z zor sığdık ablamla arkada sıkış tıkış oturu?orduk öne doğru iki koltuk arasına da babam sularını biralarını koyduğu buzluğu yerleştirdi biz i?ice arkaya h?psolduk anlı?acağınız ?bl?ml? o güne kadar ??k de anlaşamazdık ama yine tat?le çıktığımız için ?k?m?zd? ?nl?şm?zlıkl?rımızı unutmuş mutlu s?vinçli muhabbet ede ede ?ol? k??ulduk s??t 1 civarı annem yavaş yavaş uyku moduna g?çmişti hava da karanlık olduğund?n b?z? de arkada uyku ba?tırmıştı ama ne sağa ne sola yer olm?dığınd?n b?rb?r?m?ze y?sl?nıyorduk ablamla. Sonra annem biriniz uyum?yın babanın da uykusu gelmesin d?yinc? ben kaldım, ablam kuc?ğım? doğru uzandı. Altımda bildiğiniz ince deniz şortu vardı, d?num da ??ktu. Ablam kafasını ko?du sağ bacağıma doğru ?attı kafasının bir bölümü k??ıkl?rımd?ydı ? an hiç aklımda kötü b?r ş?? ?oktu bir saat sonra falan bir ?andan müzik dinliyoruz bir yandan arada b?r kısık sesle b?b?ml? konuşuyoruz ablam kıpırdandı bir?z d?h? yukarı doğru çekt? kend?n? bu sefer k?f?sı iyic? sikimin ü?tüne gelmişti yan ?attığı için yanağının hemen ?ltınd?ydı ?ikim dak?kalar geçtikce ?r?b?nın da yold? ?allanma?ıyla ?bl?mın kafa?ı sikimin üstünde ?er y?r h?pluy?r yer ?er ileri g?ri s?ll?nıyordu. H?ç ?stemesem d? ?bl?md?n tahrik ?lmaya başlamıştım bugüne k?d?r aramızda tek kelime geçmemiştir bu konul?r hakkında ön?e çok k?rktum ama yavaş ?avaş sertleştiğimi h?ssed?y?rdum. Dakikalar geçtikçe kafamda ?bl?ml? acayip fantaz?l?r kurma?a başladım. Artık onu istiy?rdum n? olursa ol?un di?ordum h?m daha s??tlerce yol vardı hem önd?n ?sl? gözükmezdik ama y? ?bl?m b?ğırır kızarsa bır?k r?zil olma?ı evl?tlıkt?n reddederler arabadan bile ?t?bilirlerdi beni in?nılm?z korkuyor ama nefs?me de hakim olamı?ordum. Ablamın ?rtık sertliğimi hissetmemesi imkansızdı çünkü ?r?b? sallantısından kafası o kadar fazla oynuyordu ki o sallantıda uyumak imk?n?ızdı uyanık ?lduğunu düşünme?e başlarken tam bir hareket daha yaptı d?zler?n? i?ice karnına çekti kafasını b?r an s?k?me daha çok bastırı? yatmaya dev?m ett? çıldırıc?ktım ? an. Kafa?ını tutup sikime b?stırm?m?k için zor tutuy?rdum kendimi 5 dk sonra b?b?m mola için b?r benzin?i?e girdi. Araba durunca annem uy?ndı, ablam da hızlı?? kafa?ını kaldırdı önc? bana baktı ?onr? hiç bir şey ??kmuş gibi geldik mi f?l?n d?di uyku sersemi gibi. İndik tuv?lete gittik biraz bacakları açtık falan tekrar g?çtik ?r?b?y?. Uykun geldi mi di?? sordu ablam, yok y? ?y?y?m ben ded?m. Güldü p?s ?is anlamış ?lmalıydı o da farkındaydı k?sin y?ksa böyle pi? p?s n??e gülsün diye düşünü?ordum

tekrar y?la çıktık, ?bl?m y?ne a?nı p?zi?y?n yattı s?n rahat mı?ın di?e sordu bana rahatım dedim ?y? deyip eli?le kasıklarıma çok yakın yerden sıktı bıraktı han? küçükken yapardık ya birbirimizin koluna üfler böyl? sıc?klık ver?r yakardık hohla?arak eli?le kasıklarımı sıktıkt?n sonra ba?ağıma onu yaptı bir an t?hrik ?lmuştum y?v?ş y?v?ş sertleşme?e başladım ?ine bu sefer k?çınılm?z yol? girmiştik. Kafasını çevirdi sırt üstü y?ttı b?n? bakıyordu. M?m?klerle ne oldu gibi?inden h?reket yaptım s?ssizc? güldü tekrar yan döndü. Babamla ?nnem sigara içmek için ?amı aralamıştı o sırada ablam anneme biraz üşüdüğünü p?ken?n nerede olduğunu ?ordu. annem arka tarafta bir ?oşette ?lduğunu kola? yere koyduğunu söyl?di. K?lktı buldu pikeyi açtı y?tm?dı bu sefer üzülmüştüm ?ikeyi ikimizin de üzerine ç?kti terliklerini de çıkardı ?y?kl?rını karnına çekip y?nım? oturdu. Üşüdüm dey?p bana da iyice y?n?ştı sağ koluma ?arılıp kafasını omzuma koydu. 5-10 dak?ka kadar bö?le gittikten sonr? y?v?ş yavaş tekr?r y?muldu k?f?sını kucağıma koydu gene. Beni çıldırtıyordu her hareketini yavaşça y?pıyordu bu s?f?r p?key? de k?f?sının üzerine çekti bana da uzattı al çek üzerin açılmasın di?e ben omuzl?rım? kadar çekt?m pike?i ? tamamen ?ik?nin altında k?lmıştı.

İyice h?y?canlanmıştım yanaklarını hissedebili??rdum. Yavaş y?v?ş yanaklarını sikim? ?ürtmeye başladı. Bir süre s?nra elini hissettim resmen ablam s?k?m? okşuyordu.pikenin ?ç?ne ?limi sokup y?v?ş ?avaş poposunu okş?m?y? başladım bende. deliri?ektim k?lb?m?n sesini bile duyab?l?rl?rd? o an. ablamın altında in?e b?r eşofm?n vardı. okşadıkça elime gelen çamaşırından için? b?k?n?s?n? giydiğini ?nl?dım. ka?gan yumuşak kumaş b?r ş?ydi. ben okşadıkça ablam da ?kşuy?r birbirimizi d?lil?r g?b? elli?orduk. ablam bir elini arkasına attı ?limi tuttu v? eş?fmanın içine soktu o an ?ike ?çılır g?b? oldu diğer elimle hemen pikeyi düz?lttim. tamamen üzer?m?z örtülüydü. ablam ince eşofmanını yavaş y?v?ş ?nd?r?yordu dizlerine k?d?r indirmeyi başarmıştık.b?n iyi?e sıvayıp çıkarmaya çalışıy?rdum ama ablam el?yle ittirip çıkartmıyordu. o ?ıra ?bl?m el?yle ş?rtumun ?açasını sıvadı ve ?ikimi ş?rtun ken?rınd?n çıkarttı. ?ikim dimdik olmuştu. yavaşça ağzına aldığını hiss?diyordum. yavaş yavaş sıc?klık s?k?m?n başından aşağılara doğru ini?ordu. muht?ş?m b?r du?gu?du. pik?nin kafasına doğru g?l?n yer?n? bir el?mle bol tutmaya çalışı?ordum ki ablamın kafasının inip kalktığı anlaşılmasın d?y?. diğer ?liml? de ablamın b?k?n?s?nden içeri girmiş hafif hafif ıslanan göt deliğine doğru baskı yapıyordum. amına tam ul?ş?mı?ordum kend?m? biraz daha y?n? y?tırdım ve mutlu son ?mınd?ydım. sırıl sıklamdı. ?rt? p?rm?ğımı ?ç?ne sokup avuç ?ç?mle de masaj yapıyordum. bir an ablam çok kısık bir ?e?le inledi.anlaşılma?ın di?e h?m?n e?niy?rmuş g?b? yapıp y?l?nd?n ses çıkardım. hoş anlaşılma?ının da ?ek imkanı ?oktu babam zat?n yolla meşgul annem ç?ktan sızmış arabanın yol ?e?i ufaktan r?dyo derken ?mkansızdı anlaşılması. ben parmağımı hızlandırdıkça ablam d? hızl?nıyor ben ?avaşladıkça ablam da yavaşlıyordu. 5dk boyunc? ağzından hiç çıkarmadı sikimi. sonunda gel?ceğ?m? h?ssetm?ş ablamın b?şını kaldırmaya çalışmıştım ama k?lkmıyordu istemi?ordu re?men h?psini ağzının içind? ?st?yordu. dayanamayıp ?niden ağzının ?ç?ne boşaldım. re?men ?mz?k gibi em?yordu b?ni. tüm men?ler?m ağzına dolmuştu. v? belli ki yutuy?rdu h?psini çünkü hiç akma olm?mıştı. norm?lde boşaldıktan ?onra yumuşayan sikim sank? hiç boşalmamış gibi d?md?k s?m ?ertti hala ve zonkluyordu. daha önce hiç böyl? boşalmamıştım. ablam b?r ?liyl? elimi çekt?rd? ?avaşça eşofmanını yuk?rı çek?p d?ğruldu t?krar ??nım? oturdu k?f?sını omzumd? k?ydu. çok kısık bir ?e?le s?ni ??t?yorum d?di. o an s?nki yıldırım düştü arabanın tepes?ne. bir ?n her yer bembeyaz oldu beynimde re?men şimşekler çaktırdı o ?özü?le. dudakların yapışıp öpmek istedim o an ama dikiz a?nasından b?b?m görebilirdi o ?çıd?n. k?lim?l?r? dökemesem de ?e??izce dudaklarımla ben de dedim. o kadar güzel gülüm?ed? ki. ? gün? k?d?r farkında bile değilmişim güzelliğinin re?men aşık oluyordum ablama. g?c?nin bir karanlığı 200 metrede b?r yol ışıkl?rının aydınlattığı yüzü muht?ş?m s?ksi gelmişti bana..

bir andan el?yle beni ?kşuy?r b?r yandan kafasını omuzlarıma ?ürtüp duru?ordu. uyanmış g?b? yaptı. babamın buzluğundan su alıp içti y?r?n? koydu. meraklı gözl?rl? onu ?zl?yordum yüzüm? bakmıyordu h?ç. acaba ?işman mı ?ldu derken yine uz?ndı ama bu sefer kafasını k?lduğun diğer ucuna koydu ba?aklarını üzerime uzattı. b?n?m sol y?nımd? k??ı dibinde bir çanta olduğu için kalçaları kucağıma doğru g?liyordu. a?aklarını c?m? y?pıştırdı. b?b?m o an ?ha kızım oha diyin?e çok korkmuştum kardeşini ezdin ?y?c? ded? ?ok baba r?h?tım b?n ya dedim. a?aba babam şüphelenm?şm?yd? d?ye düşünü?odum ?m? hiç umrumuzda değildi ikimizinde

?bl?m k?lç?sını hafif kaldırı? ?şofmanını aşağı çekmişti bende el?mle iyi?e çekip çıkarıp ?ttım eşofmanını ?ltınd? sadece b?k?n? ?ltıyl? kalmıştı. pike olm?s? boku y?miştik. ne yaptığını anlamaya çalışırken bir eliyle uzanıp sikimi y?kladı sikim hala t?ş gibiydi. ?y?k topuklarıyla bacaklarımı kend?ne doğru çekme?e çalışı?ordu.o an her ş?y ?olunda?mış gibi hiç birşey yokmuş gibi s?kince benden kalın ?w??t ?hirtümü i?tedi n? ?a?ıcan dedim yastık y?pı??m dedi verdim. ?rk?d? her şe? normal gözükü?ordu ?bl? k?rdeş yol?uluk y?pıyor gibiydik ama ?ikenin altı b?mb?şk?ydı. ben? kendine çekt? ???ce kıçımı biraz yan dönü? s?k?m? ona ?aklaştırdım. bir haml? daha yapsa için? girecektim. ve beklemeden o hamle?? de yaptı dizl?rini kırdı kalçasını ku?ağıma ?turttu y?v?şç? sikimi içine ?okmaya çalışıy?rdum. dardı önce girmedi çaktırmadan sikimi tükürükledim y?v?şç? içine soktum. resmen ablamı ?iki?ordum. 15 – 20 dk çok yavaş har?k?tl?rl? hafif h?fif yanlayarak içinde gidip geldim. artık dayanamadım kend?m? çekip boşaldım. resmen su sesi g?b? taz?iğin sesi g?ldi o an. bir süre daha ablam öyle durduktan sonra y?v?ş ?avaş to?arlandı. uf uyuy?mıyorum falan dedi bir yandan da eşofmanını gi?di pike altından. ş?rtum ?bl?mın üz?ri pike leş gibi ?lmuştu ?ş?n kötüsü döl k?kusunu da b?l?rs?n?z burnuma ufak ufak döl kokusu gelmeye başlı?ordu k? imdadıma babam y?tişti c?mı açarak ?igara ?çme?e b?şl?dı. o ?n babamın ?çt?ğ? sigaranın dum?nı ile arkada ablamla el ele tutuşmuş dumanı içimize çekerek resmen org?zm ?igara?ı dedikleri duyguyu da babam say?s?nd? yaşamış olduk. g?tt?ğ?m?z her yerde h?r fırs?tt? baz?n çok t?hl?k?l? anlarda bil? birbirimizle olmaya devam ?ttik. yazlıktaki od?l?rımızı ?yırm?k istiy?rduk önc?d?n ama bu ?ene hiç ses?m?z? çıkarmadık. çünkü h?r g?c? ablamla aynı yatakta sevişerek uyuyoruz. birbirimize aşığız.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

L’une de mes plus belles rencontre – Part 1

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

L’une de mes plus belles rencontre – Part 1Après cette petite baise rapide, ont repris notre ballade, main dans la main, on parler d’elle je voulais en savoir plus, elle était jeune mais pourtant épanouis sexuellement, je dis ça par rapport à nos différentes soirée en webcam et au moment qu’on venait de passer, on retourna à la voiture chercher le sac pour pouvoir manger un peu, on s’installa dans une petite crique que je connais bien, on étala une petite nappe que j’avais ramené et on posa notre repas du soir.La nuit était tombée, soirée de nouvelle lune, il commençait à faire très noir, mais vu la saison il faisait très bon, je lui proposais alors un petit bain de minuit, sans hésiter elle accepta, elle se mit rapidement nue, je fis de même, et on alla dans l’eau, on s’amusait bien elle était très joueuse, mais elle savait ce qu’elle voulait, elle arriva rapidement à se coller à moi, pour qu’on s’embrasse, prenant en main mon sexe et elle commença à me branler dans l’eau, je fus très vite tout dur, elle me grimpa dans les bras, un poids plume c’était vraiment facile, et toute seule se glissa sur ma queue, sa chatte était vraiment tuzla escort très étroite mais c’était vraiment très agréable, de sentir sa chatte glisser sur moi, j’aimais comment elle se baisait sur moi, sentir ses vas et viens longer ma queue pendant que sa langue fouillait ma bouche, ses gémissements, ses soupires tout m’excitaient au plus au points, je la serrais fort contre moi, ses tous petits seins compressés contre mon corps, ce moment dura un certain temps avant qu’à mon oreille elle me murmure « baise moi comme tout à l’heure », alors en la gardant dans mes bras, on sortit de l’eau mon sexe toujours raide en elle, arrivé sur la plage elle se retira de moi, directement je lui dit comment se mettre sur la serviette, en levrette, cul tendu, elle avait vraiment une superbe chatte, mais pas que, son petit trou du cul donnait autant envie, alors je me mis derrière elle, je me penchais collant ma bouche à sa chatte et commençais à la lécher, elle ne mit pas longtemps à gémir de nouveau, ma langue parcourait ses lèvres et jouait avec son petit clito qui était très sensible, je lui lécher aussi par petite coup son escort tuzla petit trou, elle avait vraiment très bon gout, elle gesticulait sous mes coups de langues, sa chatte coulait dans ma bouche, je n’avais qu’une envie la prendre, alors je me relevé un peu derrière elle et colla ma queue au bord de ses lèvres et m’enfonçait d’un coup sec en elle, ce qui la fit pousser un cri puissant suivit d’un « Oui encore vas-y », alors je recommençais brutalement, une fois, deux fois et j’enchainais de plus en plus vite, elle ne se retenait pas et poussait des cris puissant ce qui m’excitait de plus en plus et voir sa petite chatte avaler ma queue, ses lèvres qui collaient mon sexe, j’ajoutais quelques petites fessés bien appuyées, après un bon moment à la baiser en levrette, je lui demandais de s’allonger sur le dos, elle s’y positionna écartant ses cuisses pour m’accueillir, une vue splendide sur cette toute petite chatte, je commençais à jouer avec ma queue sur ses lèvres, mais c’est d’un autre trou que j’avais envie, alors délicatement, je posais mon gland sur ton anus, elle me dit juste « doucement, tu es le premier », je tuzla escort bayan fus ravis, alors doucement je commençais à pousser, et lentement mon sexe pénétra son petit trou, je voyais dans ses yeux qu’elle prenait sur elle, je ne fis que deux petits vas et viens en elle, avant de me retirer, aussitôt je l’embrassais pour la remercier de se cadeaux, avec un petite serviette j’essuyais mon sexe qui n’en était pas ressortis propre et aussitôt, je repris sa chatte en la baisant sauvagement, mais c’est soupir et sa jouissance me fit comprendre tout le plaisir qu’elle prenait, quand à mon tour le sauce monta, je retirais mon sexe et le présenta sur son visage elle ouvrit la bouche mais c’est sur son visage que je voulais me finir, alors je me branlais et lâcha la sauce sur elle. Après ça je lui essayais son petit visage et on s’allongea sur la serviette, elle blotti dans mes bras.On resta un petit moment comme ça, il commençait à faire très tard alors je lui proposais de la raccompagner si elle le souhaiter, et elle me répondit avec son petit regard coquin « je peux dormir avec toi si tu veux bien », évidement j’acceptais, on se rhabilla et on quitta la plage, en arrivant sur le parking, une autre voiture était là, étant un habitué du lieux je dis à ma petite chérie du soir « visiblement on a eu du public » elle se mit à rougir, on finit par partir et rentrer chez moi.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Jessica, salope à sperme

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Jessica, salope à spermeMe voilà donc de retour chez moi après cette superbe journée en club libertin avec Clarisse. Comme d’habitude je vais directement dans la chambre récupérer la dernière enveloppe. Je l’ouvre et comme toujours une petite phrase qui veut tout et rien dire « un grand final qui va exploser de mille feux ». Il n’y a aucune date ni d’adresse à laquelle me référer je suis donc dans le flou le plus total.Quelques jours plus tard, je reçois un message de Clarisse me disant d’être prête le lendemain pour 10h et que je sois habillée et maquillée. Avec ceci elle joint la liste des vêtements que je devrais porter : déguisement d’écolière, bas résilles noirs avec portes jarretelles noir, escarpins noirs, perruque brune et pour le maquillage j’ai carte blanche. Après une bonne nuit de sommeil, je prends bien mon temps pour me préparer. Côté maquillage j’opte pour un maquillage léger des yeux avec un trait d’eye liner et un rouge à lèvre rose bonbon. J’enfile ensuite ma tenue d’écolière sexy composée d’un petit chemisier blanc et d’une jupe très courte. Me voilà prête et j’attends donc l’appel de Clarisse. Le téléphone sonne, elle me dit de la rejoindre au garage. J’enfile donc un long manteau pour descendre au sous sol où m’attends Clarisse dans sa voiture. En entrant elle me glisse un bandeau sur les yeux pour ne pas que je vois où elle m’emmène. Après un petit moment à rouler j’entends le contact se couper et la porte s’ouvrir. Je sens Clarisse qui vient me prendre par le bras pour me guider et elle me fait marcher un peu. D’après ce que j’entends on entre dans une pièce qui semble assez sombre. Elle me fait assoir sur une chaise dans laquelle je pense ressentir un trou. Mon ressenti ne met pas longtemps à être confirmer quand je sens un plug entrer délicatement dans mon cul. Clarisse m’attache alors les mains à la chaise et me dit de l’attendre bien sagement et que ça ne sert à rien que j’essaye de bouger car la chaise est fixée au sol.Après quelques minutes d’attente j’entends la porte s’ouvrir et des bruits de pas mais Clarisse n’est pas seule car il y en a beaucoup. Je sens alors la pièce se remplir d’une présence insistante mais personne ne parle. La porte se referme et la lumière s’allume. J’entends alors Clarisse dire :« Messieurs si je vous ai invité aujourd’hui c’est pour l’épreuve finale de ma petite soumise. Elle est à votre entière disposition. Tout ce qui se passera ici sera filmé et pourra potentiellement être diffusé donc ceux qui ne veulent pas être reconnu vous avez des masque à votre disposition. bursa escort Je vous laisse vous mettre en groupe selon les critères suivants. Ici le groupe des simples éjaculateurs, ici le groupe bukkake qui souhaite se faire sucer et ici le groupe gangbang qui en plus souhaite la baiser. Je vous laisse donc définir entre vous un ordre de passage dans chaque groupe et surtout prenez beaucoup de plaisir. »Clarisse vient alors me détacher puis me fait faire quelques pas avant de me mettre à genoux sur une sorte de grand tapis de gym. Elle me dit que je pourrais enlever le bandeau sur mes yeux que lorsqu’elle me le dira et elle me souhaite une bonne chance pour cette épreuve.Ca y est me voilà donc livré à je ne sais combien de personnes. Mon cœur s’accélère et j’entends les premières personnes s’approcher de moi. Je sens alors des mains qui commencent à me caresser. Je vais donc aventurer mes mains jusqu’à ce que je trouve deux sexes à caresser. Je commence à les branler délicatement pour les faire bien bander. Rapidement je me retrouve avec deux sexes bien durs et j’approche doucement ma bouche pour commencer une fellation. C’est un premier sexe de taille plus que respectable puisqu’il me rempli quasiment la bouche. Je le suce avec application avant de changer et de venir empaler ma bouche sur le second. J’entends dans le fond des bruits de masturbation qui promettent je l’espère de belles éjaculation alors je m’applique à leur donner un joli spectacle à regarder. Je sens ensuite deux autres personnes s’approcher et qui prennent la place de mes deux amuses bouche. Pour ces deux pas besoin de les branler, ils sont déjà bien raides alors je n’ai plus qu’à venir déposer mes lèvres sur ces deux verges. Je les suce avec passion comme les précédentes avant qu’elles laissent aussi leur place à deux nouvelles. Cette troisième vague contient un petit défi pour moi. Sur les deux sexes à ma disposition il y en a un qui me semble être de bien gâté par la nature. J’ai un peu de mal à la prendre en bouche je dois étirer ma mâchoire au maximum pour le faire rentrer et dans ma tête j’espère qu’il va vouloir jouer avec mon cul. J’enchaine donc les fellations à tour de rôle jusqu’à ce que Clarisse vienne me retirer le bandeau de mes yeux. Je découvre alors un groupe d’une petite trentaine d’hommes autour de moi séparés en trois groupes. Clarisse me montre les différents groupes et celui du bukkake est le plus garni. Il n’y a que 5 hommes dans le groupe gangbang et une petite dizaine de simples éjaculateurs. Après cette mini pause bursa escort bayan je me remets au travail. Je reprends donc mes fellations sur deux nouveaux chanceux qui vont être les premiers à inaugurer ma gorge ce jour là. J’entame de puissantes gorges profondes qui semblent ravir ces messieurs. Alors que je suis empalée pleinement sur un sexe je vois un homme se rapprocher rapidement sexe en main. Je me retire rapidement et je viens lui faire face bouche grande ouverte. Il me déverse alors une importante quantité de sperme qui part du front jusqu’à ma poitrine en passant bien évidemment par ma bouche, quel régal. Il vient ensuite essuyer son sexe sur ma joue avant de repartir. J’avale donc le peu de sperme qui est arrivé dans ma bouche avant de me remettre à ma gorge profonde. Je sens que je suis sur le point de le faire jouir alors j’accélère. Il se retire et viens littéralement se vider sur mon visage. Il m’envoie 7 à 8 giclées bien fournies sur tout le visage, me voilà repeinte. Le deuxième se branle rapidement derrière et vient à son tour m’envoyer sa semence sur le visage. Je suis tellement excitée que j’en ai une énorme érection qui commence à bien soulever ma mini jupe. Les sexes vont donc continuer à s’enchainer dans ma bouche et je vais m’appliquer à tous les satisfaire du mieux possible. Alors que je suis en pleine fellation une vague de 4 personnes du groupe des éjaculateurs va venir en escadron autour de moi. Je me retrouve encerclée de sexes prêts à exploser. Il ne leur faut pas longtemps pour venir me souiller le visage quasi simultanément. Je commence à avoir le visage bien recouvert de sperme, il y en a même qui commence à couler le long de ma poitrine. Après cette petite douche de foutre le groupe gangbang commence à entrer en jeu. Le premier me demande donc de me mettre à quatre pattes et me retire mon plus du cul. Il en profite alors pour remplir mon trou béant avec sa bite pendant qu’un nouveau candidat vient se faire sucer. Je sens bien qu’il n’est pas la pour ramasser des fleurs mais bien pour venir défoncer un cul de trav. Il me défonce complètement le cul à tel point que je galère à sucer son partenaire. Après quelques minutes de sodomie intense il décide de vider sa semence sur mes fesses et laisse sa place à un autre. Mon cul est alors immédiatement rempli par une autre bite. Celui là y va un peu plus doucement je peux donc m’appliquer sur ma fellation et en pas longtemps je fais jouir un nouvel homme mais cette fois il m’envoie toute sa semence en bouche. Comme vous me connaissez escort bursa bien je ne vais pas perdre un instant et je vais avaler d’une gorgée ce délicieux foutre. Les hommes du groupe gangbang vont donc s’enchainer et bien me défoncer le cul car selon eux je le mérite et honorer mes fesses de multiples éjaculations tandis que les autres vont continuer de me recouvrir la gueule de leur sperme. Alors que je suis en pleine fellation le dernier homme du groupe gangbang s’approche. Je sens donc un sexe commencer à forcer l’entrée de mon cul. Il ne me faut pas longtemps pour comprendre que c’est l’homme avec le sexe énorme qui est derrière moi. Je me concentre donc sur lui et je me détends au maximum afin qu’il puisse faire rentrer son imposant sexe dans mon cul. Il y va délicatement et réussi à se frayer un chemin pendant que je suce un autre homme. Il fait quelques allers retours lents puis accélère progressivement. Après plusieurs minutes je sens ses couilles qui viennent claquer contre les miennes. Il m’offre alors une sodomie dont je vais me rappeler pendant très longtemps tellement mon orgasme est puissant. Sentant qu’il va lui aussi jouir il se retire et vient déverser une importante quantité de sperme sur tout mon visage. Pour le remercier je viens finir de le sucer pour tirer les dernières gouttes de cette grosse bite.Après presque trois heures, tous les hommes de la pièce ont donc pu se vider les couilles au moins une fois et je me retrouve recouverte de sperme. La pièce se vide rapidement et je me retrouve vite seule avec Clarisse. Elle me dit alors « Je crois qu’il te reste encore une bite à faire gicler »Elle relève alors sa robe pour en faire sortir son sexe déjà bien dur. Comme une bonne salope soumise je viens honorer la bite de ma maitresse. Je la prends donc en bouche pour lui offrir une délicieuse fellation. Comme je la connais par cœur je sais comment m’y prendre pour la faire jouir le plus intensément possible. Elle me fait comprendre qu’elle s’est préservée toute la semaine pour pouvoir m’offrir une grosse éjaculation. Pour la faire venir je prends son sexe entièrement en bouche tout en la regardant dans les yeux. J’entame une gorge profonde très intense et au bout de quelques minutes elle se retire. J’ouvre donc la bouche et elle vient se décharger d’une bonne quantité se sperme bien chaud au fond de ma gorge et sur ma langue. J’avale tout et je viens lui nettoyer la bite tout en essayant de tirer encore quelques gouttes de sa divine semence. Elle commence alors à racler tout le sperme qu’elle peut sur mon visage avec ses doigts afin de me le faire avaler pour que je puisse être propre pour rentrer. Je me délecte de chaque gorgée comme une bonne salope. Après cette petite session de nettoyage nous quittons les lieux afin de rentrer.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Comment j’ai dévergondé ma belle-mère

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Comment j’ai dévergondé ma belle-mèreCette histoire est réelle. Je suis en couple avec Lola depuis 3 ans, une plantureuse blonde française de 31 ans. Elle est très famille. Et celle-ci est plutôt bienveillante avec moi depuis le début. En particulier mon beau-père avec qui il y a une grande complicité. On fréquentait assez régulièrement nos beaux-parents Lola et moi contrairement au couple de sa petite soeur. Tout se passait normalement jusqu’à ce jour où ma belle-mère vint passer quelques jours dans notre appart en Île-de-France parce que la rupture avec son mari débutait. À son deuxième jour chez nous, elle alla faire une longue marche dans le bois de ma ville de banlieue et revint avec une douleur musculaire entre le dos et la fesse droite. Elle s’en plaignait tellement toute l’après-midi de ce samedi que sa fille lui dît que je pouvais la soulager avec un massage. Vue la situation du point douloureux, elle était gênée pour me solliciter. Et peut être n’était-elle pas tout simplement convaincue de mes talents de masseur. Toujours est-il qu’elle ne le fit pas. Puis ma compagne alla à sa soirée “filles” avec ses copines, comme 1 fois par mois. Moi j’avais mon match du PSG à la télé. Ma belle-mère vint voir le match avec moi parce que Paris rencontrait Nantes FC (elle est native de Nantes et supporter). A chaque fois qu’elle se levait, elle se plaignait de la douleur au bas du dos. A la mi-temps je lui propose alors de lui prêter ma pommade Voltarène. Que je suis d’ailleurs allé chercher. Elle me dit merci mais me fait remarquer qu’elle ne peut se la mettre toute seule. Je lui demande d’attendre sa fille. Elle me rétorque que celle-ci lui a conseillé mon massage. Moi je lui bursa escort réponds euhhhh, euuh, vraiment, elle t’a dit ça ? Je suis vraiment surpris parce que certes je me sens doué pour le massage. Mais de là à masser ma belle-mère ?Touchée par l’embarras que ça me causait, elle me demanda de laisser tomber. Ce que je fis. Et puis le match recommença. Virginie se mit à se plaindre de plus bel. Au point où, je lui demandai de me laisser voir. Elle m’indiqua avec le doigt l’origine de la douleur. J’allai fissa à la douche prendre une serviette l’imbiba de d’eau tiède et la pria de soulever son chemisier, de baisser légèrement son pantalon en coton et de s’allonger sur le canapé. Première surprise, elle n’avait pas de culotte ! Deuxième, Virginie avait un joli cul musclé et tout rond. Je n’y avais jamais prêté attention. Passé l’étonnement agréable, à genou face à elle qui est sur le ventre, j’appliquai la serviette au bas de son dos et sur ses belles fesses à plusieurs reprises. Puis après le massage de toutes la zone de l’arrière du bassin, je massai aussi la fesse droite ensuite la gauche qui n’avait aucun souci. Pour ne rien vous cacher, je bandais déjà comme un crocodile. Habillé en pyjama, sans un boxer en dessous mon énorme bite énervée ne pouvait pas se dissimuler longtemps. Massant les fesses de ma belle-mère, je remarquai les mouvements de ses pieds. Ils bougeaient pour signifier soit la douleur, soit le plaisir. Moi, j’en ai profité pour reluquer ce cul, le caresser dans la limite du massage pro et abusif. Bref, je fis le job. Je réussis tant bien que mal à dissimuler mon érection, enfin je pensais. Belle-mère alla se coucher. Le lendemain, elle se réveilla en bien escort bursa meilleure forme. En tout cas la douleur était moins vive quoi qu’encore présente. On ne dit mot à sa fille de ce massage. Lola lui demanda des nouvelles, elle la renseigna sans lui dire que je l’avais massée. Lola alla chez la coiffeuse, en fin de matinée pendant que moi je revenais du sport. Ma belle-mère et moi étions à nouveau tous les 2. Elle en profita pour me dire merci parce qu’elle se sentait mieux. Je sentais une gène mutuelle mais elle me suggéra tout de même un deuxième massage pour en finir avec la douleur. Ok lui répondis-je. Je lui demandai d’aller prendre une douche tiède pour que je lui fasse un massage relaxant, pour la peine. Elle ne se fit pas prier. Revenue en peignoir au salon, elle s’allongea d’abord sur le dos sur le tapis que j’avais amenagé pendant qu’elle était sous la douche. Je commençai le massage là où elle avait eu mal. Comme hier, je voyais ses pieds s’enfoncer sur le tapis signe qu’elle prenait du plaisir. Il n’y avait plus de doute. Je lui massai tout le dos, les fesses, l’arrière de ses cuisses et découvrit sa chatte poilue. En massant ses cuisses, l’intérieur de ses cuisses, je la sentis particulièrement agitée, excitée. Moi aussi j’avais la bite raide comme un piquet dans mon pantalon. Je lui demandai de se retourner. Je continuai le massage en commençant par les épaules, puis la poitrine. Là, je n’évitai pas ses gros seins. Au contraire, je les caressai délicatement jusqu’à la pointe puis je pressai assez fort les tétons. Ce qui la fit libérer des râles qu’elle étouffait depuis un moment. Je continuai sur le ventre et m’appesantit sur son pubis et sur son clitoris. bursa escort bayan Là, elle se laissa aller. Elle envoya sa main vers ma bite et la libéra de sa prison. La mit dans la bouche et l’enleva pour s’étonner du calibre que c’était. Elle la remit ensuite dans la bouche avec grande gourmandise. Moi je lui caressais les lèvres de la chatte, le clito et commençai à la doigter. Ce qui la fit venir une première fois. Ensuite j’entrepris un cunni. Ce que son futur ex mari lui avait fait une fois ou 2 avec beaucoup de maladresse. Elle décola toute suite une fois ma langue experte sur son bouton de plaisir. Elle ne tarda pas à jouir une deuxième fois. Cette fois, elle criait de plaisir et s’agitait dans tous les sens. Elle m’invita à la pénétrer. Je me mis dans la position du missionnaire et la pénétrai. Troisième surprise ! Ma belle-mère était serrée comme une ado. Trempée, elle encaissa sans difficulté ma bite en colère. J’y suis allé d’abord doucement. A peine quelques coups de reins, elle jouit une troisième fois. Et puis voyant ça, je la chevauchait comme un dingue et je l’entendis me dire de ne pas arrêter. J’accelerai le mouvement et elle mouilla comme une jarre trouée. Encore plus fort et vite, elle me planta ses griffes dans le cul. Tout ce qui me rendait dingue. Elle n’était plus avec moi la daronne. Elle prenait un pied de dingue. Elle jouit encore plus bruyamment que les fois précédentes. A bout de souffle, elle me demanda d’arrêter un peu. On se regarda dans les yeux et on s’embarrassa comme des amoureux. Je lisait dans son regard de la gratitude, beaucoup de reconnaissance.Elle se leva, ensuite prit son peignoir et alla sous la douche. J’en profitai pour regarder mon tél. Et je vis que sa fille avait fini et rentrait. Je débarrassai fissa mon installation pour le massage. Je sortis sans mot dire parce que je ne sentais pas capable de croiser le regard de Lola à ce moment là.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Roanne 2 (trouvée sur le net)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Roanne 2 (trouvée sur le net)Je me suis arrêté en plein soleil. la transpiration me coulait sur les yeux et je ne pouvais que l’essuyer des doigts. On t’as dit de bander lopette?Je ne pouvais pas parler avec la pipette entre les lèvres j’ai secoué le visage pour dire non. J’ai reçu une baffe sur la queue que j’ai tenté d’éviter. Le mec a tenu ma bite pour donner un coup sur mes couilles, très douloureux. Bah si tu bandes avec les boules tu banderas moins avec la queue de jeannot quand elle va défoncer ta rondelle Il a tenu la dernière boule , tirant vers les bas, me forçant à pousser pour l’éjecter. Encore un tour avec les boules entre tes cuisses et tant pis si ça frappe tes couilles lopette! J’ai eu une fois une boule qu a tapé mes couilles et j’ai fini en serrant les cuisses.Bien. Je sais que tu attends de te faire prendre alors on va s’occuper de ton petit cul. Pose ton torse sur la table basse et relève tes fesses, cambre bien tes reins. Là t’es bien une photo avant et c’est moi qui commence. Après les boules, sa queue m’a pénétrée délicieusement chaude, moins épaisse que les boules mais remuante j’a vite accompagné son mouvement des fesses, resserrant mon cul sur la verge tendue. Il venait de me remplir la bouche et il a duré un peu mais son âge n’a pas permis de durer plus et il s’est vidé dans mon cul. Le deuxième s’est enfoncé à fond d’un coup, j’ai éte buter de la bite contre le nord de la table et eu un recul sur lui .Je peux pas t’en mettre plus mais on verra plus tard. Il m’a limé, alternant les coups rapides et le ramonage lent avant de donner l’ultime coup de rein en gueulant son plaisir.Il restait celui que je craignais le plus. Une fois pénétré il ne pouvait que ressortir pour limer et lui allait me démonter grave.Il est venu devant moi montrer ce qui allait être le sex-toy de mon trou et les deux mecs m’ont plaqué sur la table mon trou encore un peu ouvert par les deux premières sodos à été graissé par ses doigts avant qu’il positionne le gland et pousse. La vache la sensation quand je l’ai eu dans les fesses. Sensation pire encore quand il en est ankara escort sorti m’arrachant un cri qui l’a fait rire. Il a fait plusieurs fois ce va et vient infernal avant qu’un semblant d’habitude me prenne, j’avais vraiment l’idée que mon trou restait ouvert entre deux coups de reins. Je couinais comme une femelle mais bien tenu je laissais mon trou se faire au moule de sa bite où plutôt de son gland. Il a joui en entrant dans mes fesses, se retirant pour laisser couler le jus.Lachez le, il va pas serrer les fesses pendant un moment. Pour vous il aura une vraie chatte de pute mais il va s’habituer . Soutenez le jusqu’à la cuisine il va comprendre comment s’habituer.La porte franchie il y avait plusieurs chaises autour d’une table et ils m’ont emmenès vers une chaise avec un plug genre plot de chantier en réduction mais je pense que la base devait être comme son gland.Posez le la dessus. il se tiendra tranquille pour manger.Une fois le bout enfoncé au bon endroit la physique et mon poids ont fait que j’étais empalé dessus, l’air con et béat.Ce soir c’est un mec de Mably qui apporte le repas. Sympa, mais lui il a pas voulu de ma bite. Une salope mais trop jeune pour être ouverte comme toi!J’ai grimacé un sourire. Je m’habituais à la présence du monstre entre mes fesses. Je ne bandais plus mais bavais sérieusement. Les autres sont venus s’assoir. On a entendu sa voiture, il va arriver le temps de s’équiper.Un jeune , majeur puisqu’il conduisait, est entré. Il avait un visage fin et je devinais que ses tifs avaient du être rasés et repoussaient uniformément. Il ne portait qu’un baudrier de cuir, tout le reste exposé à la vue. sauf peut être son sexe mais pas caché, enfermé dans une cage à barreaux, trop petite où on voyait la peau sortir sur les cotés des barreaux. Il a posé un premier plat et s’est retourné pour aller chercher la suite. Entre ses fesses on voyait les branches noires d’un gode pour exciter la prostate. Il m’avait jeté un coup d’oeil en passant et derrière moi il a du lire ce qu’ils avaient marqués.Il est revenu avec la suite cette fois sous une cloche ankara escort bayan pour garder chaud.Un des mecs lui a fait signe . Sous la table et tu suces! On te dira quand tu sortiras.Il est passé dessous et a sucé le premier , de la main il palpait ma queue libre et cherchait à toucher ce qui était dans mes fesses. Je me suis soulevé un tout petit peu pour qu’il sache et j’ai poussé un soupir quand je me suis re assis dessus. Ce qui les a fait sourire.Le plug te gêne? Pense qu’on pourra t’enfiler à deux sans gêne et que Manuel pourra te bourinner la chatte à t’en faire gueuler. Le mec à ma gauche à eu un sursaut et je n’ai plus senti la main sous la table. Je ne bandais pas fort mais un peu. Je mangeais mais plus attentif à mon cul qu’à la nourriture fort bonne. Au moins je connaissais le prénom du gros gland. A un moment ils ont dit que ce soir le jeu se déroulerait à deux , attachés par une menotte commune. Manuel en face me fixait des yeux et j’ai compris que lui ne se faisait pas sucer quand l’autre main est passée sur ma queue. On a fini de manger quand l’autre a poussé un cri. C’est bon Nicolas?Ouaih il commence vraiment à prendre le coup. Dommage qu’il accepte pas la queue de Manu. En fait je pense que quand il fera ami ami avec l’autre lope il comprendra ce qui est bon pour lui et on en fera une bonne chienne.Le mec était sorti de sous la table et en même temps qu’il débarassait il se faisait palper et doigter, sans trop de gêne si ce n’est quand il me matait.Allume un peu, le soleil est passé derrière la montagne et ce soir je vois la lune, elle éclaire peu. Ce sera bien pour le jeu prévu. Quand t’auras fini de débarasser tu emmèneras ton nouvel ami dans la cage où tu t’enfermeras avec lui. On viendra vous chercher quand il fera nuit. Dès qu’il a eu fini il m’a fait signe de me lever et ça n’a pas été simple je me sentais rempliet me vidait quand le plug est sorti. Le mec a eu un “ho” de surprise en découvrant la taille du plug et a fixé une laisse au collier pour m’emmener dehors dans un coin, une cage métallique ouverte qu’il a refermé derrière escort ankara nous. On était que tout les deux et j’avais toujours les mains reliées au collier, pas trop court pour pouvoir manger mais assez pour ne pas pouvoir me toucher.Comment tu peux te faire enfiler ça?Bah je suis comme toi, un peu maso et j’aime me sentir à la dispo des mecs, pas toi?Si évidemment mais là t’as un cul aussi large qu’une pute. Heu pardon.Non pas grave je sais mais pour accepter le mec au gros gland, Manuel, y a que ça pour être bien ouvert.Ben là mon pauvre t’as les bords du cul comme des lèvres botoxées.Je me doute mais toi tu peux pas jouir alors que moi je peux.Tu veux que je te suces pour faire passer la douleur?J’ai pas mal , juste que je sens bien que je suis défoncé mais tu peux sucer oui! Ce doit être ton seul plaisir.Oui, ça et me faire mettre.Suce déjà et si je peux je te prends mais pour le moment il faut que je bande bien!Pour sucer il savait! caressant mes couilles il a eu vite fait de me dresser la queue. Bon montre ton cul je vais te faire plaisir mais à sec, tu dois aimer ça comme un bon sado.J’ai pas mal salivé , il s’est penché en avant montrant son cul fripé et une fois le plug pour la prostate ôté, je n’ai eu aucun mal à le pénétrer. J’avais envie de me défouler et il aimait alors j’en ai profité limant à le faire couiner comme une chienne. Je me suis vidé dans son cul. Satisfait?Oui merci j’en avait besoin. Tu aimerais quelque chose?Une bite mais la tienne est en cage alors met tes doigts et branle mon trou.Il était en pleine action et la nuit était tombée quand la lumière de la cour s’est allumée.Alors les chiennes? On s’apprécie? Il va falloir. Toi Luc tu ôtes ton harnais et tu sors. Toi Daniel je vais ôter tes menottes et on va vous menotter l’un à l’autre, vous mettre des cagoules et vous monterez à l’arrière du SUV on va faire un tour. La cagoule serrée autour du cou on ne voyait plus rien et il a roulé un bon moment, nous perdant complètement, guidé par Nicolas. Bon le jeu pour vous est de revenir à la maison , débrouillez vous , vous ne savez pas ou vous êtes ni la ou je vais partir, si c’est vers la maison ou ailleurs. Vous pouvez demander à des gens sympas votre chemin mais je doute qu’ils ne profitent pas de vous. Il a eu un rire gras . Aller sortez vous ôterez vos capuches dehors.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Baise avec ma tante.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Baise avec ma tante.BJ’étais en vacance avec ma tante et mon oncle. Mon oncle devait partir à l’étranger. Donc alors qu’il préparer sa valise je suis aller prendre ma douche. Étant donné que leur maison était en travaux, il n’avait pas mis de verrous sur la porte. Alors que j’étais nu sous la douche, j’entendis quelqu’un s’approcher de la porte. La douche était en haut, alors que je pensais que c’était mon oncle qui venait à l’étage récupérer des affaires. Je fus alors surpris de voir la porte s’ouvrir et ma tante rentrée dans la salle de bains. MA tante portée un short très court et un jolis débardeur qui mettait bien en valeurs ces jolies formes. J’essayer tant bien que mal de caché mon sexe. Mais après quelque seconde ma tante commença à me faire des avances. Étant donné que j’avais toujours fantasmé sur ma tante en secret ataşehir escort j’ai rapidement cédé à ces avances. Elle commença alors a me toucher sans se déshabiller. j’étais vraiment excité, mais aussi inquiet par le fait que mon oncle aurait pu nos surprendre. Alors que ma tante continuer a me toucher, elle m’annonça, qu’ès que mon oncle serait parti, on ferait, un bon week-end ensemble. Elle me laissa seul pour rejoindre mon oncle. Alors que je sortais de la douche après m’être bien masturbé sur les avances de ma tante. Je fus surpris de la voir revenir dans la salle de bains, j’attendis alors mon oncle commençait à se doucher. Ma tante se déshabilla, elle avait enlevé son débardeur ce qui me permit de masser ces magnifiques seins. Elle se mit alors à me faire une magnifique fellation. Après plusieurs minutes de fellation, ümraniye escort j’ai éjaculé directement dans sa bouche, elle me nettoya bien ma queue de manière sensuelle. Après cela elle rejoignit mon oncle en bas. Le lendemain on amena mon oncle à l’aéroport, après l’avoir posé ma tante prit le volant et on rentra à leur maison. Sur la route elle voulut me masturber tout en conduisant. Après plusieurs minutes j’étais déjà bien excité par ma tante. Leur maison était très reculée dans la campagne et n’avait donc pas de voisins aux alentours. Alors qu’on état arriver à la maison. Elle se mit totalement nue sur le parking, j’étais vraiment excité, je l’ai donc imité. On était tout les deux entrains de ce toucher à côté de sa voiture, alors que je voulais la baiser. Elle m’amena à leur piscine. On se mit alors dans l’eau. kartal escort Je commençai alors à prendre ma tante dans l’eau. Ce fut pendant de longues minutes une jolie sauterie. Après cela elle se mit sur sa serviette au bord de l’eau. Elle avait le cul bien en l’air. Je la pris alors en levrette. Elle avait vraiment un cul bien hot. J’ai alors finalement joui sur son magnifique cul. Après cette jolie baise danse piscine on fit le rap et on mangea. Il ne ce passa rien de particulier, mais je voyer bien qu’elle était autant exciter que moi. On fit après le repas une petite sieste ensemble. Mais celle-ci se transforma vite en une très bonne baise bien hard. Ma tante elle se donna vraiment au lit, je fus aussi bien avec elle. Je la pris dans toutes les positions que je connaissais. On fut après bien fatiguer. J’endormis sur elle et elle m’enlaça avec sensualité. Ce fut alors le début d’un magnifique week-end de baise avec ma tante. P.-S. Pour anonymiser les personnes de ce récit, certains éléments ont été modifiés. Histoire inspirer d’éléments réels.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

bienvenue dans le 19 éme

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

bienvenue dans le 19 émeDébut août 2011, ma mère vient d’aménager dans le 19 éme arrondissement de Paris, quartier de Flandre, dans un ensemble d’immeubles moderne.Les jours qui suivent son aménagement, je m’incruste dans son nouvel appartement pour quelques temps. Mes parents sont séparés, je passe un peu de temps chez chacun, mon père habite dans la Creuse.Le samedi qui suivis mon arrivée sur Paris, j’étais invitée en soirée, à un anniversaire chez des amis. Vers le 02h00 du matin, dans un bon état d’ébriété, je décide de rentrer chez moi, tchao tout le monde, je rentre, bisous, bisous. 10 minutes plus tard, le taxi me dépose devant mon immeuble, à travers la vitre de la porte d’accès, je vois qu’il y a du monde dans le hall de l’immeuble.Je me trouve nez à nez avec quatre jeunes blacks, 17/20 ans je pense, type lascars.Perchée sur mes Lolly à semelles compensés, vêtue d’une robe, rose fusia, ultra pendik escort courte et moulant mes formes à merveille, je n’ai que ma veste en jeans qui m’arrive à peine au nombril pour essayer de cacher mon décolleté, je n’allais pas y louper._ Bonsoir, t’habite là ?_Oui._Tu veux fumer ?L’un des mecs me tend un joint, je devrais dire « non merci » mais je réponds oui, je m’approche du gars pour prendre le joint entre ses doigts, en tirant la première tafe, je sens sa main sur l’une de mes hanches, appuyé contre le mur, il me tient par la taille,je suis entre ses jambes, mon autre hanche collée à lui, je tire sur le joint, je me sens partir, les trois autres lascars sont autour de moi maintenant, leurs mains se posent sur moi, je me laisse faire, ils me plotent les seins, les fesses et la chatte._Tu suces.Toute excitée, je glisse mes mains à l’intérieur des pantalons de survêtements des mecs à mes côtés, kartal escort je tiens une grosse queue bien bandante dans chacune de mes mains, je sens leurs doigts fouiller l’intérieur de ma chatte et mon cul, j’ondule du cul comme une salope sous l’excitation.Je me courbe en avant et prends en bouche la queue du mec qui est devant moi, il bande bien, sa bite est bien raide, je la sens dure en bouche, c’est un régal, elle doit faire 20/22 cm de longueur, les autres sont aussi bien fournis, je suce à fond, à pleine bouche.L’un d’eux est rentré chez lui pour récupérer des préservatifs, il revient une boite de douze préservatifs à la main, la robe remontée jusqu’à la taille, les nichons à l’air, je pompe les bites les une après les autres, la bave déborde de ma bouche.L’un d’eux m’agrippe par les cheveux et me tire en direction d’une porte, la cave!, nous quittons le hall et descendons dans la cave. kurtköy escort Je me remets à pomper leurs bites, par derrière l’un d’eux commence à me limer la chatte, j’ai la chatte toute mouillée, sous ces coups de queue, l’excitation me fait devenir une chienne.Un autre se glisse derrière moi pour prendre sa place, je lâche la queue que j’ai en bouche, les deux mains sur mes fesses, les jambes bien écartée, j’offre mon cul au suivant._Défonce moi le cul. _Tu veux que je te défonce le cul salope. _Oui défonce moi le cul, j’aime ça qu’on me défonce mon cul de chienne.Les uns après les autres, les mecs me défoncent le cul et la bouche, je jouis plusieurs fois comme une chienne, à genoux, ils se vident dans ma bouche et sur mon visage. Ils rengainent leurs bites dans leurs survêtements et m’abandonnent là, à genoux a même le sol, la robe roulée autour de la taille, le cul, la chatte et les seins à l’air, le visage recouvert de sperme.Maintenant, je suis leur salope, je descends à la cave, une à trois fois par semaine, il peut arriver qu’ils soient des fois une bonne vingtaine, c’est plus fort que moi, mais j’adore ça.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Un voyage en train : Chapitre 2

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Un voyage en train : Chapitre 2Je fini de lécher l’autre pied de Sofia, et l’excitation descend peu à peu. Lorsque j’ai terminé, Sofia remet ses pieds à leur place sous le siège. Elle commence par se rechausser, puis prend la deuxième chaussure et commence à la portée à sa bouche. Je ne rêve pas, elle boit mon sperme encore chaud de sa chaussure. Je me lève pendant qu’elle lèche les dernières goutes et me dirige vers les toilettes.J’ouvre la porte, me ferme à clef, et j’essaye de reprendre mes esprits. Mais que vient-il de se passer ? Comment tout ça est-il arrivé ? Je me passe de l’eau sur le visage, j’ai encore l’odeur des pieds de Sofia qui persiste dans mon nez. Je me pose beaucoup de question, ma présence dans les toilettes s’éternise. Quelqu’un frappe à la porte. J’ouvre en m’excusant d’être resté aussi longtemps. Je réalise vite que c’est Sofia qui me pousse, rentre avec moi et ferme la porte derrière elle. Elle me dit :-Ne t’en fais pas le wagon est vide, on peut retourner à nos places au lieux de rester ici, pour parfaire ton éducation bien sûr.-Vous savez je ne suis pas sûr que tout cela était une bonne idée.Comme je prononce ces mots, Sofia commence à poser son pied, dans sa chaussure sur la cuvette fermée. Instantanément ceci attire mon regard et l’excitation commence à monter en moi. Elle ne dit rien, commence par enlever sa chaussure, doucement, la pose par terre. Son pied, est maintenant pointé vers moi.-Comme tu voudras, je vais retourner à ma place mais avant ça, embrasse-le au moins une dernière fois tu me dois bien ça.Ses orteils s’agitent. C’est vrai elle m’a quand même procuré énormément de plaisir je peux bien embrasser son pied. Je me penche vers lui, je sens encore plus son odeur qui me rend fou. Je vais pour déposer un baiser. Je sens bien le contact de mes lèvres contre son nylon. Lorsque je relève ma tête Sofia dépose doucement son gros orteil sur lèvre, sans rien dire. Elle exerce une pression légère il rentre dans ma bouche. Je ne sais comment je me retrouve à genoux devant elle avec son pied qui s’insinue doucement entre mes dents.Peu à peu je me retrouve avec tous ses orteils entre mes lèvres. Instinctivement je commence à tous les lécher. Elle retire son pied de ma bouche, sans prévenir et se rechausse. Je reste hébété toujours à genoux devant elle. Elle me dit sur un ton autoritaire :-Embrasse mes chaussures esclave !Sans réfléchir avant même la fin de sa phrase, j’embrasse ses chaussures comme elle me l’a ordonné. Elle ouvre la porte retourne à sa place, et je la suis comme subjugué. Une fois assis, elle repose ses jambes sur moi. Je suis à nouveau soumis à l’odeur de ses pieds, ainsi qu’as leur vision.-Continu d’embrasser mes chaussures-Bien Sofia-Maintenant enlève les, mais sans tes mainsJe m’exécute difficilement. Malgré les réserve que je peux avoir l’odeur présente associé au plaisir que Sofia m’a procuré, me force à combler tous ses désirs.-Tu as voulu te rebeller, ce n’est pas grave mais je vais t’en faire passer l’envie. Laisse-toi faire tu vas adorer ça. Donne-moi une de mes chaussures.Je lui donne ce qu’elle demande. Elle s’empresse de mettre mon nez dedans. Je suis comme en transe, je bande instantanément. J’en profite pour lécher sa semelle, inconsciemment au début, puis j’insiste vraiment. C’est un véritable plaisir. Sofia sort mon sexe de mon pantalon. Le caresse avec ses pieds.-Tu aimes ça ? Bien sûr, apprécie bien ce plaisir que je te donne et celui qui va suivre, c’est ce que tu pourras avoir quand tu me seras complétement soumis.Elle me malaxe la bite, porno izle les couilles avec ses pieds. La sensation est juste exceptionnelle.-Dis-toi que plus tu seras dépendant de moi plus cette sensation te sera agréable.Je ne dis plus rien, totalement sous l’emprise du plaisir qu’elle me procure. Elle s’arrête de me malaxer. Elle place ses pieds autour de ma bite et commence à me branler.-Ne te retiens pas, laisse sortir ton sperme, après tout c’est ce que tu veux non, devenir l’esclave de mes pieds, montre-moi à quel point tu leur es dévoué.A la fin de cette phrase, ma bite ce vide, par de long à-coup, sur les pieds de Sofia. Pour ne pas en perdre une miette elle lèche tout le sperme sur ses pieds.-Tu vois, ça ne sert à rien de résister, tu adores ça en plus, bientôt tu ne pourras plus jouir sans mes pieds.Elle me présente son pied, sans rien dire, je comprends ce que je dois faire. Je lèche ses orteils. Je ne comprends pas, c’est encore meilleur que la première fois. Je m’applique, passe entre chacun d’eux. Le gout est divin. Je me délecte à sucer son gros orteil. Je vois Sofia qui glisse sa main entre ses cuisses et qui commence à se toucher le clito.-Ne t’arrête surtout pas esclave, plus tu avanceras dans ta soumission, plus tu me donneras du plaisir et je te ferai découvrir d’autre trésors auxquels tu deviendras vite accro.A ces mots je m’applique de plus belle, je n’ai qu’une seule envie, la faire jouir, je suis complètement obsédé par ma tâche, je prends ses pieds dans ma bouche, lèche chaque orteil, les suces, je suis lèche sa plante et au bout de plusieurs minutes, je vois Sofia jouir, elle pousse un long gémissement. Elle prend sa main, encore recouverte de sa mouille et me fait lécher ses doigts, le gout est délicieux.-T’as été un bon esclave, on va pouvoir passer à l’étape suivant, mais continu à me lécher les pieds ça me détend.-Bien sûr Maitresse SofiaEt suivant ses ordres, je m’applique sur ces pieds au gout exquis. Après cette séance de léchage Sofia ne dit plus rien. L’excitation redescente, mais quelque chose à changer. Sofia remet ses pieds sous le siège. Elle reprend son livre comme si rien ne c’était passé. Je ne comprends pas. Ou sont passé les petits jeux, pourquoi ses pieds sont-ils aussi éloignés. Je veux les sentir et les voir près de moi, mais plus rien ne se passe. J’essaye de les apercevoir mais ce n’est pas possible elle les cache. J’ai bien son odeur encore sur mes mains, mais je préfèrerais avoir sa source.Après de longues minutes je dis :-Sofia je vous en supplie je veux vos pieds près de moiElle me regarde avec un grand sourire. Je commence à comprendre l’implication de ma demande, mais je m’en moque. Sofia arrive à ses fins, ses pieds m’obsèdent et rien que l’idée de me soumettre à elle me fait bander. Elle se déchausse et me donne sa chaussure.-Tiens, c’est pareil non ?-Pitié Sofia… ce sont…-Oui qu’est-ce que tu veux mon petit esclave ?Lorsque j’entends ce mot « esclave » je sais que mon sort est scellé, elle à l’ascendant sur moi maintenant.-Votre pied Sofia, je le veux… près de moi, je le veux…-Oui je t’écoute, laisse-toi aller dis-moi ce que tu veux mon petit soumis-Maitresse Sofia je vous en supplie je veux voir vos pieds.Elle pose ses pieds sur mes jambes, ils sont enfin là, un déchaussé mais l’autre non, je les veux à moi tout deux déchaussé.-Maitresse puis je déchausser votre pied ?Je suis totalement sous son emprise, sous celle de ces pieds, je n’ose plus rien faire sans ça permission, je bande de plus en plus.-Bien sûr à condition que tu prennes ma chaussure porno izle et que tu te mettes le talon dans l’urètre pour me montrer ce que tu voudrais faire pour moi.J’ouvre mon pantalon. Je sors mon sexe excessivement gonflé à cause de Sofia, non de Maitresse Sofia. Je la regarde droit dans les yeux. Je prends sa chaussure. Vais-je le faire ? Je n’ai plus le choix, j’ai déchaussé sont pied je ne peux pas décevoir ma maitresse. Doucement je commence à faire rentrer son talon dans mon sexe. La sensation est étrange. Je sens l’odeur qui monte de sa chaussure. Ses deux pieds sont là devant moi je suis au paradis. Ma Maitresse souris a pleine bouche. Elle fait bouger ses orteils devant moi pour m’exciter encore plus. Elle lève son pied pour place mon nez entre deux de ses magnifiques orteils. Je deviens fou.-Maitresse je vous en supplie mettez votre pied dans ma bouche.-Non pas encore mais respire bien mon pied, tu adore ça.Elle tient ma bite d’une main, sa chaussure de l’autre et la retire de mon sexe. Je la vois lécher le talon aiguille avec délice. Elle approche son deuxième pied de ma bouche, fait bouger des orteils sans que je ne puisse les gouter. Elle me provoque je meurs d’envie de les avoir.-Regarde bien mon soumis.Je la vois se cambrer sa chaussure à la main. Elle écarte sa culotte. Elle laisse apparaitre sa chatte, et son cul. Elle insère le talon de sa chaussure dans son cul en poussant quelque gémissement. Elle retire sa chaussure, remet sa culotte en place. Elle place sa chaussure entre deux orteil le talon dirigé vers ma bouche.-J’ai un autre cadeau pour toi regarde, tu vois d’où mon talon viens, suce-le, lèche le je te l’ordonne.J’ai toujours ses orteils sur mon nez. Cette odeur me rend fou. Je veux faire tout ce qu’elle dit, pour ces pieds divins. J’ouvre la bouche, je lèche, et nettoie le talon de sa chaussure.-Ne t’inquiète pas bientôt tu y seras habituéLorsque j’ai fini elle récupère sa chaussure, remet son pied devant ma bouche, et s’arrête. -Maitresse Sofia, je vous en conjure, je veux…Je n’ai pas le temps de finir ma phrase, elle force l’entrée de ma bouche avec son pied. Je suis aux anges, elle fait des vas est viens. Un coup bien au fond de ma gorge, un coup à effleurer mes lèvres. Je me régale, je fais des bruits de succion bruyant et obscène pendant cette action. Sans vraiment que je m’en rende comte, Sofia retire son pied de mon nez et place à nouveau sans chaussure sur mon sexe, sans me toucher. Je continu à gouter ce nectar divin. Je suis aux paradis… Je…Sans prévenir j’éjacule dans la chaussure de Sofia, sans autre intervention que son pied dans ma bouche. Je ne comprends pas c’était si bon. Ma maitresse à bien sur récupéré mon sperme dans sa chaussure pour le déguster. Je veux revivre cette sensation exquise.-Félicitation mon esclave je t’avais dit que tu aimerais ça et que tu en serais dingue.-Oui c’est vrai Maitresse, je suis maintenant entièrement dévoué et soumis à vos pieds.-C’est bien tu connais ta place.Elle a gagné, je ne pense qu’as ces pieds divins maintenant, je n’ai qu’une envie la satisfaire. Je lui suis entièrement soumis. Il suffit qu’elle me montre un de ces pieds pour que je bande immédiatement. Elle m’a fait jouir sans me toucher la bite, juste avec son pied.-Je t’avais promis que tu aimerais le voyage, tu vois que tu n’es pas déçu. Maintenant que tu mes entièrement sous le contrôle de mes pieds, sous mon contrôle on va pouvoir s’amuser.Ma soumission est finie, mon éducation aussi. Elle a le contrôle total de ma sexualité. Je suis rus porno aux ange je ne demande qu’as la servir. Elle m’excite tellement que je suis prêt à tout.Je continu de lui lécher ses orteils, c’est ma nouvelle place. Je ne lutte pas, j’adore faire ça. Je dirai même que cela m’excite d’être à ses ordres. Je suce bien son gros orteil, je passe bien ma langue tout autour, ce gout est exquis. Ma maitresse me demande de la suivre aux toilettes. Je me lève, et la laisse passer devant. Je la suis.-Met toi à quatre pattes pour me suivre, embrasse mon pied aussi.Je me mets à quatre pattes devant elle. Elle me tend son pied, dans sa chaussure. Je le prends sans les mains et je l’embrasse. Je la suis jusqu’aux toilettes. Elle rentre, je la suis et ferme la porte, et me remet à quatre pattes. Elle baisse ses bas nylons, sa culotte s’assied et ce met à uriner. Une fois fini elle tire la chasse, et debout devant moi me dis.-Lèche-moi bien les cuisses et la chatte.Avant même que je ne dise quelque chose, j’ai déjà son pied déchaussé devant le nez, symbole de sa domination, rien que l’odeur qui se dégage me rappelle le plaisir qu’elle peut me donner. Je lèche l’intérieur de ses cuisses, le gout de son urine est légers plus je me rapproche de sa chatte plus je sens son insistance. Je m’y habitue assez vite, arrivé à son sexe je le nettoie minutieusement, je lèche même sa rondelle pour ne rien laisser au hasard. Tout à coup, elle plaque sa chatte contre mon visage et s’assied ainsi.-Donne-moi du plaisir je te l’ordonne.Je lui lèche le clito, il commence à y avoir un gout de sa mouille mélangé à son urine. Je me donne à fond pour lui faire plaisir, je lui passe ma langue, de toute sa largeur sur le clito, je fouille sa chatte à lui introduisant ma langue, et je fini par lui titiller le clito du bout de ma langue. Après de longue minutes de ce traitement, ma Maitresse fini par jouir. J’aspire bien tous les jus qu’elle laisse échapper. Elle se relève, se penche contre le lavabo, les jambes écartées.-Fouille-moi bien le cul avec ta langueJe m’approche d’elle par derrière, j’écarte ses fesses. Je lui lèche sa rondelle, je glisse ma langue bien à l’intérieur.-C’est meilleur que sur le talon non, reconnais que tu te régale.-J’adore ça MaitresseJe me délecte de lui fouiller le cul, surtout le moment ou ma langue c’est enfoncé la première fois. Elle commence à gémir, son trou est recouvert de ma salive. Elle enlève ses bas nylons et sa culotte, ce rechausse.-Viens, notre wagon est désert j’ai une idée.Evidement je la suis. Arrivé devant les sièges, elle s’allonge sur le ventre, le cul coté couloir, les jambes écartées.-Tu m’as bien préparé le cul, maintenant mets y ta bite.Je baisse mon pantalon et mes sou vêtement. Je m’approche d’elle la bite a l’air, en train de bander. Elle relève son cul, ce cambre légèrement. Je plaque mon gland contre sa rondelle et je pousse. Ma bite rentre doucement dans son cul, je commence à faire des vas et viens, doucement, puis j’accélère. Sofia gémis, mord l’accoudoir des sièges, son cul est si bon. Sous l’action ses chaussures tombent par terre. Sofia hurle de plaisir et jouie par son cul, pendant ce temps je me vide par longue giclée de foutre dans sa rondelle.Je retire mon sexe de son anus remplis, Sofia l’att**** et le nettoie avec sa bouche, elle se régale de ce mélange de foutre et de ses fluides. Elle m’att**** ensuite la tête et me force à l’embrasser. Elle partage avec moi ce mélange. Elle s’assied ensuite, le cul débordant de foutre, sa culotte et ses bas à cote. Je m’installe à côté d’elle. Elle prend ses bas et me les mets sur le nez.-Régale-toi respire bien, associe bien l’odeur de mes pieds au plaisir que je te procure tu ne pourras plus t’en passer.Je respire à plein nez j’adore être son esclave.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Je trompe mon mari avec une lesbienne

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Je trompe mon mari avec une lesbienneJ’étais toujours amoureuse de mon mari. Il y avait deux ans que nous étions mariés et je le connaissais depuis la maternelle et je n’avais jamais au grand jamais imaginé épouser un autre que lui.Il n’y avait qu’une chose qui me chagrinait : c’était qu’il ne voulait pas qu’on ait un enfant tout de suite et moi je n’aspirais qu’à être enceinte. J’avais des cousines et des tantes qui l’étaient et ça me faisait vraiment envie. J’avais eu l’occasion de leur caresser le vendre. L’une d’elles m’avait même dit qu’une fois enceinte, je pourrais faire l’amour tous les jours sans prendre de précaution. Elle ne m’avait pas montré que son ventre car elle m’avait aussi montré ses seins et elle en avait fait couler un liquide blanchâtre puis elle m’avait montré sa vulve et j’avais pu voir les immenses ailes de papillons qu’étaient devenues ses petites lèvres. Elle m’avait aussi avoué que si par hasard son mari ne la baisait plus, elle n’hésiterait pas à prendre un amant puis elle m’avait fait l’apologie de la masturbation. Elle voulait tout savoir.- Pourquoi, tu as honte, m’avait-elle demandé en glissant ses doigts dans ma petite culotte et elle m’avait masturbée et j’avais eu un orgasme mais j’avais surtout eu honte.Ce week-end-là, avec mon mari, nous devions aller déjeuner chez ses parents le dimanche midi mais la veille de l’événement, mon mari m’a annoncé qu’on n’y irait pas parce qu’il doit partir d’urgence pour son boulot. Je n’ai pas pensé qu’il aurait pu me mentir et il ne m’était jamais venu à l’idée qu’il pourrait me tromper. Il est parti le samedi matin. Dans l’après-midi, il m’a appelé pour me dire qu’il était bien arrivé. J’avais à peine raccroché que le téléphone a resonné. J’ai cru que c’était mon mari et j’ai décroché mais c’était une voix de femme mais je n’arrivais pas à mettre un nom dessus.- Catherine ? Tu ne te souviens pas de moi ? C’est Simone !Maintenant, je me souvenais. Cette fille avait été plusieurs années de suite dans mes classes mais mes souvenirs étaient vagues et elle m’a rappelé quelques faits que je n’avais sans doute pas oublié. Après, elle m’a demandé ce que je suis devenue et quand je lui ai dit que mon mari travaille, elle m’a invité à dîner. Pourquoi aurais-je refusé. Elle m’a donné rendez-vous et j’y suis allé. C’était un bel établissement. Il faisait beau et Simone avait les bras nus et j’ai découvert qu’elle avait le bras droit entièrement tatoué du poignet à l’épaule. Je me suis étonnée et je lui ai demandé si sikiş izle elle en a d’autres. Elle a ri puis elle a ajouté qu’elle avait fait inscrire quelque chose sous son sein gauche.- Ah, et quoi, lui ai-je demandé ?- Le nom de mon père, m’a répondu Simone ! Il est mort l’année dernière et c’est ma façon de ne pas l’oublier !Après, elle m’a demandé si je n’aurais pas besoin de me faire tatouer quelque chose, prenant prétexte qu’elle connaît un bon tatoueur mais j’ai refusé. En sortant du restaurant, nous avons traversé le par cet nous nous sommes assises sur un ban.- Il y a une chose que je ne veux pas te cacher, a ajouté mon amie Simone ! Je suis bi mais je suis surtout lesbienne !- Ah !- Toi, tu n’es pas du genre à avoir fait ça avec une fille ! Tu sors du moule !- Quel moule, lui ai-je demandé ?- Celui qui veut que les femmes sont pour les hommes, a ajouté Simone !J’ai protesté que je ne suis pas comme ça et elle m’a proposé de venir finir la soirée chez elle. Je l’ai suivie et nous avons fait l’amour. Elle n’avait pas cessé de me caresser et elle m’avait tété les mamelons et je n’avais jamais eu d’orgasmes aussi intense.- Alors, m’a demandé Simone ?- Alors quoi ?- Dis-moi au moins ce que tu en penses !J’ai rougi puis j’ai avoué que c’était bien et elle m’a proposé de finir la nuit ensemble. Je n’avais jamais imaginé qu’il ait pu y avoir autant de façon de faire l’amour. Le lendemain matin, c’est Simone qui m’a réveillée.- Ma pauvre chérie, m’a-t-elle dit… J’ai compté les fois où tu as joui !Je lui ai avoué que je n’ai plus de jambes et c’était la vérité. J’avais la vulve encore gonflée et je n’avais pas besoin d’y mettre les doigts pour le savoir.Tout à coup, mon portable a sonné. C’était mon mari qui m’annonçait qu’il rentrait plus tôt que prévu et qu’il sera là à deux heures puis il a ajouté qu’il a envie de me faire l’amour.J’en tremblais presque. Simone m’a dit que dans cet état, je n’aurai pas de mal à faire bander mon mari. Savait-elle qu’avec lui tout était réglé d’avance ? Quand il rentrait de son boulot, il m’embrassait puis il me demandait si j’ai envie de faire l’amour. Je ne pouvais jamais lui dire non. Je portais un diaphragme et si c’était difficile de le mettre au début, je n’avais plus aucun mal.Je n’avais pas de raison de m’inquiéter. A deux heures de l’après-midi, mon mari est arrivé et nous sommes tout de suite allés au lit. Je pouvais encore sentir le corps de mon amie Suzanne sur mon corps, ses mains sur mes seins et des doigts dans mon vagin. Elle masaj sex m’avait même enfoncé son pouce dans l’anus. Nous avons fait comme nous faisions d’habitude : après nous être déshabillés, je me suis allongée sur le dos et mon mari s’est mis sur moi. Il a enfoncé son pénis dans mon vagin et il a fait le nécessaire. A un moment, j’ai poussé un cri :- Simone !- Quoi, m’a demandé mon mari ?- Non, rien !Il a continué. Ma vulve était si excitée parce que j’avais fait la nuit précédente que je n’arrêtais pas de mouiller et j’étais impatiente d’avoir un orgasme mais mon mari m’a dit de me retourner.- Tu veux dire à quatre pattes, lui ai-je demandé ?- Oui, c’est ça !Je me suis mise à quatre pattes. Mon mari m’a attrapée par les hanches et il s’est enfoncé mais j’ai trouvé ça bizarre et je lui ai demandé s’il ne s’est pas trompé. Il s’est arrêté et je pense qu’il a vérifié puis il m’a répondu qu’il s’est trompé.- Comment ça ?Il m’a avoué qu’il s’est enfoncé dans mon anus. Il avait l’air tout penaud. Je lui ai répondu que ce n’est pas grave et qu’il n’a qu’à recommencé et il s’est enfoncé dans mon vagin puis il m’a fait l’amour.Si j’ai joui, c’est en me masturbant parce que je voyais bien que je n’y arriverai pas. Après m’être lavée et d’avoir lavé la bite de mon mari, je me suis allongé à côté de lui sur le lit. Il m’a demandé s’il m’a fait mal. Je lui ai répondu que non, que le mieux est de n’en plus parler mais je me suis retourné vers lui et je lui ai demandé s’il ne voudrait pas recommencer. Il m’a demandé si je suis sûre.- Je sais pas ! Après tout, pourquoi pas ? Tu pourrais aussi me prendre dans la bouche ?Il est resté sans répondre puis il a dit que je ne suis pas une putain. Pourquoi me parlait-il de ça ? J’ai commencé à me poser des questions puis je me suis adressé à lui directement en lui demandant s’il est allé voir une putain au lieu d’aller travailler. Il m’a juré que non et il m’a dit que je peux même demander à son patron qui est resté avec lui tout le temps de l’intervention.- Je ne veux pas te mentir, m’a-t-il dit au bout d’un moment, je suis allé voir des putains quand je faisais mon service militaire !Je lui ai répondu que ça n’a pas d’importance pour moi mais j’ai pensé que nous nous étions fiançés le mois précédent son départ à l’armée.- C’était comment ?- Tu veux savoir ?Mon mari m’a expliqué qu’il avait recherché des filles qui me ressemblent, avec des gros nichons.- Pourquoi ?- Parce que je n’ai jamais osé te demander, a ajouté mon mari ! masturbasyon porno Tu ne m’as jamais demandé de jouer avec… C’est bien que tu aies des gros nichons ! C’est ce que j’aime chez toi !J’étais en train de lui caresser la bite et elle était devenue raide.- Tu sais ce qu’on va faire, lui ai-je proposé ? Tu vas la passer entre mes seins puis tu me la mettras dans la bouche !C’est ce qu’il a fait mais une fois sa bite dans ma bouche, il m’a attrapé la tête et il s’est branlé et il a joui au fond de ma gorge. Après ça, il m’a dit que je suis sa putain puis il m’a sodomisée. J’ai pensé par la suite qu’il me sodomisait un peu trop souvent mais ça me plaisait.J’avais complètement oublié Simone. Un soir, elle m’a téléphoné. Nous avons discuté et j’ai fini par l’inviter à dîner chez nous. Elle est arrivée avec un bouquet de fleurs. Pendant le dîner, notre conversation a dévié sur le sexe.- Je suis lesbienne, a fini par dire Simone à mon mari !J’ai eu l’impression qu’il ne comprenait pas ce qu’elle venait de lui avouer.- Je suis lesbienne ! J’aime les femmes, a insisté Simone ! Tu n’as jamais voulu que Catherine couche avec une femme ?Je m’attendais à ce que mon mari lui dise non, mais il a semblé hésiter.- Tu sais, c’est pas dangereux ! Pas question qu’elle tombe enceinte !Mon mari lui a répondu qu’il s’en doute un peu.- Tu ne voudrais pas qu’elle essaie avec moi, a insisté Simone ? Ça ne sera pas comme si j’étais une étrangère, a-t-elle ajouté !Mon mari me regardait.- Tu veux, a-t-il fini par me demander ?- Tu veux vraiment, lui ai-je répondu ?La cause était entendue. Après un passage par la salle de bains, nous nous sommes retrouvés tous les trois dans la chambre.- Ah, chérie, m’a fait Simone !Elle m’a enlacée et elle m’a caressé les fesses.- Je fais ça pour toi, a-t-elle lancé à mon mari !Après, elle m’a roulé un patin. Après ça, elle m’a tété les mamelons. Mon mari s’est enfoncé dans le fauteuil. Nous avons fait un soixante-neuf. Je n’arrêtais pas de le regarder.- Tu veux qu’il vienne, m’a demandé Simone ?Je ne pouvais pas m’y opposé et mon mari nous a rejointes sur le lit.- J’aime aussi la queue, lui a lancé Simone et mon mari a enfoncé la sienne dans nos trous, en passant de l’une à l’autre. A un moment, Simone s’est retrouvée à quatre pattes. Mon mari était derrière elle. Je lui ai dit de la baiser et il l’a prise par les hanches. Je n’ai plus arrêté de l’encourager mais ce qui m’a le plus énervé est qu’ils semblaient faits l’un pour l’autre. Il a fini par jouir au fond du vagin de mon amie et je me suis précipitée pour le rincer.- J’aime les chattes, mais un coup de queue de temps en temps, ça fait pas de mal, nous a lancé Simone en se rhabillant ! On recommencera ?Maintenant, c’est ce que j’attends.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32