Estelle, l’amie de ma mère

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Estelle, l’amie de ma mèreBonjour, moi c’est Julien, 25 ans, un physique plutôt banal, blond, yeux bleus, 1m75 90kg. Je suis depuis toujours plus attiré par les femmes mures que par les filles de mon âge. Elles ont à mes yeux quelque chose de plus, une classe une prestance qui les rend tellement plus désirables. Et je vais vous raconter ici ma première expérience avec une femme plus âgée.C’était lors d’un dîner chez ma mère et mon beau père pour l’anniversaire de ma mère. Elle avait invité un couple d’amis à elle et notamment Estelle, une de ses meilleures amies et collègues. Je l’avais déjà vu quelques fois en passant voir ma mère à son travail, mais je pris pleinement conscience de sa beauté et de sa sensualité ce jour-là. Estelle est une belle femme de 49 ans, 1m65 environ, rousse (ou plutôt auburn) les cheveux longs et une corpulence normale, ni trop maigre ni grosse, juste des formes là où il faut. Elle portait une jupe longue blanche arrivant aux chevilles, avec des escarpins à talons hauts noirs ouverts au bout, laissant voir ses orteils joliment vernis de rouge. Avec ça elle avait un chemisier noir également. Elle était tellement belle, bien mise en valeur par cette tenue.- Estelle, tu te souviens de Julien ? Lui dit ma mère en me désignant de la main.- Bien sûr, ça fait un moment mais je me souviens très bien, comment vas-tu ? En s’approchant pour me faire la bise. Je pouvais sentir son doux parfum ce qui ne fit que renforcer mon trouble. Je tâchais de garder mon calme.- Bonjour Estelle, ça va merci et toi ? Ça me fait plaisir de te revoir. – Je vais bien merci, tu ne connais pas mon mari par contre, je te présente Eric.- Bonjour Eric, en lui serrant la mainJe le regardais un peu, un bel homme d’une cinquantaine d’années. D’un coup je me mis à être jaloux, jaloux de cet homme qui avait la chance d’être avec Estelle, et qui de surcroît semblait tout droit sortir d’un magazine de mode.- Bonjour jeune homme.- Bon, à table tout le monde.Tout le monde s’installa autour de la table dressée par ma mère. Je me retrouvai en face d’Estelle, de son visage d’ange, de ses yeux bleu sombre, de ses lèvres légèrement maquillées.J’étais comme hypnotisé par cette femme de presque deux fois mon âge. Je n’arrivais même pas à faire vraiment attention à la conversation tellement mon attention était portée sur la belle Estelle. A chaque fois que je me levais, en passant près d’elle, mon regard se posait sur elle, sur ses hanches, afyon escort sa poitrine, ses jambes, ses pieds.A mesure que le repas avançait, je me faisais une raison, sachant que je ne pourrais jamais être avec une telle femme. Il me semblait pourtant voir de temps en temps son regard se poser sur moi, mais je me faisais surement des idées.- Julien, tu veux bien descendre à la cave et prendre une autre bouteille de vin s’il te plait ? Celle-là est presque finie.- Oui bien sûr pas de soucis, maman, j’y vais. Je pourrais en profiter pour me calmer un peu et reprendre mes esprits.- Je t’accompagne, comme ça tu me feras visiter un peu la maison, dit Estelle en se levant.- Euh… Oui d’accord avec plaisir, tachant de dissimuler ma gêne.Nous voilà tous les deux partis vers la cave, je lui montrais rapidement la maison en passant. En arrivant dans la cave je me dirigeais vers les bouteilles et en me retournant je vis Estelle assise sur le bord d’un meuble. Elle avait relevé sa jambe gauche en remontant un peu sa jupe, elle faisait tourner sa cheville, balançant son pied. Étonné, je lui demandai : – Ça va ? – Oui très bien, mais je me disais que tu voudrais peut être mieux les voir.- C… Comment ça ? Je devais être rouge de honte à cet instant.- Et bien, tu es loin d’être aussi discret que ce que tu imagines.- Je… Je suis vraiment désolé, je ne voulais pas te fixer comme ça.- Ne t’excuse pas, c’est flatteur, et puis j’aime qu’on s’intéresse à mes jambes, et surtout à mes pieds.Je m’approchai d’elle sans m’en rendre compte. Je fixai son pied suspendu en l’air, ses talons devaient faire au moins 7/8cm, ce qui rendait son pied encore plus sensuel. Arrivé près d’elle, elle posa son pied sur mon torse. Elle leva son pied droit et vint le poser sur mon jean, au niveau de la bosse qui commençait à se former. Elle se mit à frotter son pied, son escarpin sur mon jean.- On dirait qu’ils te font vraiment de l’effet mes pieds je me trompe ?- Hmm non, j’adore Estelle, ils sont superbes. J’ai tellement envie de les embrasser, de les lécher…- Oh mais fais donc Julien, ils adorent qu’on prenne soin d’eux et mon mari n’aime pas me faire ce plaisir.Je pris délicatement son pied sur mon torse et retira délicatement son escarpin, libérant ainsi son pied qui me donnait tant envie. Je l’approchai de mon visage. Je l’embrassai, passai ma langue dessus. Je pris ses orteils dans ma bouche, fit glisser ma langue le long de son escort afyon pied, de son talon à ses orteils.- Oh Estelle, j’adore hmmm. Elle frottait toujours son pied droit sur ma bosse, de plus en plus imposante sur mon jean.- Hmmm, oui continue occupe-toi bien de lui. Je vis sa main droite faire remonter sa jupe me laissant enfin voir ses belles et longues jambes. Elle glissa sa main entre ses cuisses jusqu’à son string et frotta ses doigts dessus, sur la dentelle.- Tu me fais mouiller hmmm, et tu as l’air en forme aussi, j’ai envie de voir ça.Elle leva la jambe pour que je retire son deuxième escarpin, puis elle se leva et vient s’agenouiller devant moi. Elle se mit à déboutonner mon jean en me regardant. Je me retrouvai avec le jean et le boxer sur les chevilles et Estelle qui avait le visage a quelques centimètres de mon sexe tendu.- Pas mal.Il est vrai que dans avoir un sexe énorme je ne suis pas malheureux de ce côté-là avec 17cm de long et 5cm de diamètre. Elle enroula sa main autour elle entama une masturbation.- Elle approcha encore son visage et posa ses lèvres rouges dessus avant de prendre mon sexe dans sa bouche.- Hmmm oh oui Estelle. Elle continua ce traitement pendant plusieurs minutes, faisant rouler sa langue sur mon sexe en me masturbant.-Photos http://cpmlink.net/lSYPAAJe voyais sa main libre entre ses cuisses. J’étais encore plus excité de savoir qu’elle se donnait du plaisir en même temps, imaginer sa chatte trempée.- Je ne vais pas tenir longtemps si tu continues comme ça Estelle.Elle ralentit puis se releva en venant m’embrasser. Elle se recula contre le meuble derrière elle et s’assit dessus. Mes mains glissaient sur son corps. Elle posa ses pieds sur mes hanches puis me repoussa doucement. Je ne comprenais pas ce qu’elle faisait jusqu’à ce que ses pieds glissent sur mon sexe. Elle referma ses orteils dessus et commença à me masturber entre ses pieds. J’avais déjà fantasmé sur le fait qu’une femme me masturbe entre ses pieds mais jamais je n’aurais pensé réaliser ce fantasme.- Je veux que tu te vides sur mes jambes et mes pieds.- Hmm oh oui Estelle, avec ces caresses je ne vais pas tenir longtemps.Elle reprit ses caresses sur sa chatte en écartant cette fois son string, m’offrant la vue de son minou brillant de sa mouille. Elle fit glisser ses doigts le long de sa fente puis frotta son clitoris. Elle me fixait toujours, son regard planté dans le mien. Elle gémissait doucement en fouillant afyon escort bayan sa chatte, y enfonçant un doigt, puis un deuxième. Je n’en pouvais plus, ses pieds sur mon sexe glissant de plus en plus vite, et la vue de sa chatte ouverte et trempée eurent raison de moi.- Estelle j’en peux plus je vais jouir.- Oui vas-y recouvre moi.Je me vidais dans un râle. De longs jets de sperme qui partirent s’écraser sur ses pieds vernis, ses chevilles, ses cuisses, et même jusqu’à son minou. J’avais l’impression de ne jamais avoir autant giclé. Alors que je finissais de me vider je la vis accélérer sa main sur sa chatte et jouir à son tour. Elle en avait partout sur les jambes et les pieds. Elle se rhabilla, elle remit ses escarpins avec ses pieds encore couverts de sperme. A mon tour je relevai mon boxer et mon jean.- Hmm j’adore me sentir souillée, et couverte de sperme jusque dans mes escarpins. Mais on devrait y retourner avant qu’ils se doutent de quelque chose.Elle marcha devant moi, le simple fait d’entendre le “clac” de ses escarpins m’excitait à nouveau, encore plus en sachant ses pieds couverts de ma jouissance. On remonta avec la bouteille et avant de rejoindre les autres à table, je pris Estelle par le bras en l’approchant de moi pour l’embrasser une dernière fois. Un baiser passionné, presque amoureux, nos langues se mirent à tourner ensemble quelques secondes avant qu’on se sépare.- Désolé, je voulais juste profiter de ta bouche une dernière fois.- Oh mais ne t’en fais pas, j’ai encore des choses de prévues pour nous, mais une prochaine fois, quand nous aurons plus de temps pour nous. Maintenant il faut y retourner et rester sage.En me disant ça elle se retourna et se dirigea vers le salon pour rejoindre les autres. Je la suivis et en posant la table sur la table, je m’excusai pour notre absence.- Elle voulait regarder un peu la collection de bouteilles dans la cave.- Oui, une très belle collection d’ailleurs, dit-elle en me jetant un regard amuséLe déjeuner se poursuivit et je sentis de temps en temps je pied d’Estelle venir frotter contre mes jambes, tout en continuant de discuter avec les autres. Mais très vite (trop vite) il fut l’heure pour les invités de partir. En me faisant la bise, Estelle se colla un peu contre moi en me glissant à l’oreille :- Je sens qu’on va bien s’amuser tous les deux, en me glissant un papier dans la poche. Je découvris plus tard qu’il s’agissait de son numéro de téléphone.Je le regardai s’en aller, sa démarche si sensuelle, je jetais un dernier regard à ses jambes et surtout à ses pieds qui me donnaient encore plus envie maintenant que je savais qu’elle partageait mes fantasmes les concernant…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir