La vie est surprenante

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bdsm

La vie est surprenanteDepuis la panne de mon SUV, j’a n’ai eu l’occasion de remettre le couvert avec F*** qu’à de trop rares reprises (le paysan qui m’avait gentiment aidé lors de la panne de mon SUV) j’avais la libido qui se réveillait … et malgré ma bisexualité j’étais clairement en mode homme. Malheureusement, un planning professionnel trop chargé, le fait que mon paysan se soit remis en couple avec une femme superbe (et ça a l’air d’être sérieux tant mieux pour eux sincèrement !) mon cerveau n’arrêtait pas de penser au cul, au cul et au cul ! Pourtant ma vie sexuelle avec mon épouse connaissait une nouvelle jeunesse, mais il me manquait un truc quand même ! L’envie de remettre ça entre hommes devenait chaque jour insupportablement forte ! Non pas que je veuille faire un coming out ou bien vivre une romance non ! La seule idée d’une jouissance absolue me tourmentait constamment ! Mi août, madame m’annonce que la semaine suivante elle partait 5 jours à la montagne avec les enfants rejoindre sa sœur ! N’ayant pas besoin de faire du cinéma je lui dis alors je vais profiter pour liquider le maximum de dossiers ! Ce qui était vrai mais en même temps je me disais que j’allais tenter ce que je n’avais jamais osé auparavant, et ai pris des renseignements sur internet sur ce qui se passait dans un lieu de rencontres que je pensais être glauque … un cinéma porno, en fait le seul cinéma porno de la ville ! Je n’ose pas encore tenter l’expérience du sauna pour l’instant … trop spécialisé à mon goût ! Donc je me renseigne discrètement, et tombe sur une histoire sur ce site (il me semble que c’est le même ? Dommage l’auteur semble ne plus être actif, passons) qui me donne le courage et la motivation de m’y rendre le lendemain soir ! Je n’y avais jamais mis les pieds et depuis que le porno est dispo via un téléphone mobile quel est l’intérêt ? Mais hier j’allais pour autre chose, donc je tourne une fois, deux fois dans le quartier et me dis qu’à la troisième fois ce serait assez pathétique, donc d’un pas encore plus décidé hop je franchis l’entrée principale, paie ma place et hop passé le portique entre dans un lieu assez feutré, avec une ambiance tamisée ou immédiatement je croise quelques personnes qui « errent » en matant et trainant des pieds … mais pas de coup de cœur, même si certains ont l’air sympathique je reste sur ma réserve et mes gardes, et j’ai le rythme cardiaque qui s’accélère brutalement alors que je suis entré sans encombres, que rien de grave ne s’est produit et que personne ne m’a vu y entrer … mon côté Suisse-hautain-coincé probablement … je fais donc le tour des lieux en survolant la foule (tu penses 5 personnes à tout casser) et en donnant l’air d’être blasé et connaisseur (je ferai décidément un piètre comédien me dis-je) alors j’évite les toilettes, commence par visiter une cabine … ok je mets une pièce et tiens c’est quoi ce bruit … un volet sur glissière et une paire d’yeux qui me matent … je ne suis pas exhibitionniste … donc je laisse tomber et ressors pour me diriger à l’étage ou sont diffusés 2 films simultanément. Un film bi avec des gravures de mode et un film allemand non traduit en français qui me rappellent des souvenirs d’armée … même si une des actrices est crédible (elle est bien foutue et semble vraiment prendre son pied) le fait qu’ils braillent en allemand rendent la chose moins sexy … mais je me pose au centre et tente de calmer mon rythme cardiaque et merde me rappelle ce je suis venu pour jouir ! Donc me laisse aller et commence à avoir une demie-molle dans le froc mais il manquait de la conviction, donc après tuzla escort une faciale du côté gauche (le film bi) je me lève et me décide à descendre à la salle numéro 1 dont les gémissements des spectateurs me semblaient plus prometteurs que les chuchotements incessants 3 rangs plus haut ! Alors je me pose la question de comment je vais faire pour parvenir à mes fins ! J’ai envie mais j’ose pas attaquer ni ne veux m’abaisser à quémander, je ne suis ni beau ni moche mais en tous cas je ne suis pas désespéré ! Il y a quand même du passage, au final plus de retraités que de jeunes mais ils ont majoritairement le look du bon père de famille qui se cache pour vivre tout ou partie de sa sexualité et ne sont au final pas très engageants ! Donc j’entre dans la petite salle, devine maintenant que mes yeux se sont habitués à la pénombre, que le dernier rang est constitué d’alcôves à 2 places ou je vois des jambes nues, des frocs sur les chevilles et des jeux de mains … ou au fond un torse penché avec des bruits de salive explicites ! Je m’installe au troisième rang depuis la fin, m’enfonce dans mon siège et commence à mater le film qui évidemment n’obtiendra pas un prix pour son scénario et le doublage est raté … une partie reste en allemand alors que d’autres parties sont en français … ça donne un côté la Wehrmacht en vadrouille, mais les acteurs sont pour une fois réalistes et je dois dire tant pour les hommes que les femmes, beaux et bien montés ! Et ça réveille mes sens et je détache ma ceinture et plonge ma main dans mon shorty en Lycra noir ! Mais sors immédiatement de ma douce branlette quand j’entends une voix aigrelette disant « A rrête je vais jouir ! » au rang derrière moi, là je me fige est suis à 99% certain de connaître cette voix et cet accent assez prononcé ! Putain mon ex-collègue L***, celui qui m’a pourri le job pendant près de 8 ans ? Celui qui n’était pas beau du tout, mais avait tout du premier de classe qu’on avait envie de claquer constamment, celui qui voulait être responsable de tout mais qui au final était nul de chez nul ! En plus il avait réussi à fonder une famille qu’il mettait constamment en avant tant elle était merveilleuse et ses enfants tellement intelligents et gnagnagnagnagna … et en plus faisait l’offusqué quand je sortais un juron « recherché » car on devait respecter les valeurs chrétiennes de tous et les sensibilités et il jouait au type parfait, irréprochable ! Il avait juste un truc qui m’a toujours troublé chez lui ! Son côté tactile avec moi et ses regards appuyés sur mon entrejambe ! La seule chose qui aurait pu m’intéresser chez lui étant son cul bombé et un entrejambe qui avait l’air d’être fourni et des godasses superbes qui laissaient supposer qu’il avait de beaux pieds qui ne déformaient pas ses chaussures ! Mais pour le reste, bof nez prononcé, calvitie précoce, bulle abdominale, et début de croissance mammaire ! Même sa façon de manger, de se mouvoir et de parler n’avait rien de masculin ni raffiné… Je me disais que c’était vraiment un type tordu ! Je l’entends remonter son pantalon, zipper sa braguette et se lever, mais il me fallait l’att****r ! Donc je me lève et le tente de le suivre discrètement mais arrivé dans le hall (qui n’était qu’à 3 mètres) … plus personne … ha ben on s’en fout ! Alors que faire ? C’est alors que j’entends des pas décidés monter l’escalier et je me suis dit … c’est lui ! Je prends l’autre escalier et monte également et m’assieds à l’avant dernier rang, remonte le col de mon polo, me place dans le coin le plus sombre et le vois mater ceux qui sont assis avec sancaktepe escort insistance (putain il cachait bien son jeu) et il me voit, fronce les sourcils ne semble pas me reconnaître et s’assoit à 3 sièges sur ma droite je vois bien qu’il regarde dans ma direction avec insistance, et puis soudain se lève la bite à l’air et s’assois direct à côté de moi, se saisit de ma main, la pose sur sa bite qui était impressionnante et me dit en chuchotant, vas-y pas trop fort ! Avant il me suçote les doigts et m’embrasse sur la joue ! Je dois savoir y faire et il se lâche, soupire un grand coup et me dit doucement, vas-y suce moi ! Il ne m’a toujours pas reconnu ce con ! Alors je fais semblant de me gratter le nez, baisse mon visage vers son dard et découvre une odeur de sexe qui m’excite ! ça sent l’urine, le sperme mais ça sent bon vraiment ! Et là il me suçote le lobe de l’oreille et me glisse à l’oreille si tu veux on peut même aller s’amuser ailleurs ? Et je me tourne vers lui et là il se bloque et est bloqué par une grimace qui lui bare le visage ! Et de manière assez caustique mais faussement complice lui lance « Hé bé tu cachais bien ton jeu ! Mais avant que tu te lèves et partes, tu m’as toujours troublé ! Et je suis ok pour qu’on aille ailleurs. Il se recule, semble paniquer, lui saisis alors les joues avec mes 2 mains et le rassure ! Il hésite entre sourire, soulagement mais méfiance, et je lui glisse à l’oreille et puis moi aussi j’ai une famille … et tu vois je vais te faire confiance ! On n’est plus en compétition professionnelle, on veut juste passer un bon moment toi et moi non ? Alors il se lève rapidement, tente de se rhabiller tant bien que mal et on descend l’un après l’autre (pour une fois je me suis dit au diable ce que les gens vont penser s’ils comprennent ce qui se passe … ils sont là certainement pour la même raison !!!). On se retrouve dans le hall, il tente une fois de plus de se justifier et surtout bétonner la situation ! Je l’interromps et lui dépose un bisou sur les lèvres en lui demandant fermement de la boucler ! On s’enfile dans une cabine (à 2 places) et une fois la porte fermée on se déshabille l’un et l’autre, plus aucune gène n’est perceptible et c’est tout naturellement qu’on s’asseoir sur les fauteuils en simili rouge. Voilà les premières caresses, et les premières découvertes ! Il est assez poilu a eu été musclé mais dans le passé, et a vraiment une belle bite ainsi qu’une paire de couilles impressionnantes ! Dis-donc il est entreprenant au final et a une dextérité ! Il me confirme kiffer les panards masculins et d’une personne qui avait envie d’avoir le dessus on a au final les deux la même position ! Du coup comme ses pieds sont magnifiques, doux et soignés, je m’occupe de chacun de ses orteils et il en faisait de même avec moi (qui sont moins beaux il faut le dire) c’était un peu acrobatique, on n’avait au final pas tant de place que ça, et du coup on s’est retrouvés avec nos deux trous de balle se frottant mutuellement, que qui nous faisait mouiller comme deux femelles en chaleur ! Et au moment de remettre un billet pour faire passer une nouvelle vidéo dont on se contrefoutait, il se couche sur moi et m’embrasse avec force et tendresse à la fois … mais que nous’arrive-t-il ? Nos deux verges mouillaient comme pas possible et se frottaient l’une à l’autre aidés par nos bassins et leur mouvements de plus en plus frénétiques ! Il se relève et me dit « André, tu sais je t’ai toujours particulièrement aimé mais tu sais que je suis un handicapé des relations sociales et je n’ai jamais pu te le dire üsküdar escort comme je ne pourrai jamais faire mon coming out ni avouer ma bisexualité ! » Je le rassure et le serre dans mes bras et mordille ses épaules poilues et lui dis « T’en fais pas moi c’est la même chose mais tu vas payer pour tout ce que tu m’as emmerdé ! Il sourit et acquiesce de suite ! Je le couche sur le dos, l’embrasse et lui lèche avec la pointe de la langue son nez, ses lèvres, ses lobes, son menton, son cou, sa poitrine et m’attaque à ses tétons pendant un bon moment avant de redescendre autour de son nombril … et retrouve son service 3 pièces … là c’est le délire … il se laisse faire et gémit comme une chienne (alors qu’il voulait toujours être soit le chef, soit le responsable …) je passe le périnée et m’attaque à son anus … qui était assez odorant et ça m’a un peu refroidi …. alors je suis redescendu vers ses panards et sans savoir pourquoi me suis mis un préservatif, que j’ai lubrifié et ai commencé à me branler avec ses deux pieds … il a juste adoré … avant que je jouisse, il se relève et me fait subir le même traitement … mais ce con il est expert ma parole … sauf que lui me massait avec ses long doigts et arrivé au niveau de mon cul il m’a doigté (il avait demandé si j’étais d’accord au préalable) … et a adoré me lécher et me pénétrer avec sa langue … putain de putain … j’ai entendu le sachet d’un préso et me suis retourné en lui disant … ok mais molo garçon c’est une première pour moi ! Et si j’ai mal on oublie ! il semble d’accord avec ça et me prépare l’anus pendant un bon moment … me demande si je suis ok … je lui lance un regard faussement apeuré et lui dis … oui … il commence sa progression, sent le moment où la corolle doit s’élargir (il a un gland incroyablement large) et je lui demande de ne pas bouger pour que je puisse m’habituer … ce qui est fait en 3-4 minutes … mais j’avais vraiment mal ! C’est alors qu’il a commencé un va et viens très sensuel et musclé qui m’ont fait oublier la présence de ce corps étranger dans mes tréfonds … et le plaisir est monté progressivement … on transpirait comme des bœufs … mais on se souriait comme et je l’encourageais … au bout de je ne sais pas combien de temps il sort de moi … retire sa capote et me dit … à toi je te veux en moi ! Alors j’enfile un nouveau préso et ça rentre tout seul … le salaud devait avoir l’habitude … et je ressors au bout d’un moment, le retourne, lèche son cul rebondi et le renfile … au bout que quelques allez et venues je lui saisis le torse et colle son dos velu mais musclé contre mon torse ! M’occupe de sa queue et il tourne sa tête pour chercher ma bouche ! Ce qui me fait perdre en endurance … et je le préviens que je ne vais pas tarder à jouir … il se retire se couche sur le dos et me dit qu’il veut jouir sur mes pieds… ça ne me dérange pas plus que ça … moi j’aime bien l’idée … et on se masturbe mutuellement avec nos pieds ce qui ne dure pas plus de quelques secondes et on largue la sauce dans un cri étouffé … on reprend notre souffle et nos esprits il me lèche les pieds avec Sa semence moi j’en fais de même et on se les échange dans une pelle passionnée … et ses yeux s’embuent avec un sourire que je ne lui connaissais pas … mais c’est qu’il est pas si moche au final … son masque de premier de classe a fait place à un être humain totalement normal … on se nettoie un peu (j’avais des lingettes humides) on se rhabille et on sort de la cabine ou attendaient 3 types avec la bite à l’air … mais nous on avait fini … on a décidé de sortir par la sortie discrète (que je ne connaissais pas) et on s’est enfilé dans un bistrot pour boire une bière et rompre la glace enfin ! C’était une soirée inattendue … je n’ai pas revu L*** depuis mais on prend des nouvelles l’un de l’autre régulièrement depuis …

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir